Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2018

Adèle Mine expose à la Galerie d'Oc du 8 Mars au 4 Avril 2018

Portrait.jpg

 

exposition,galerie d'oc,peintures,art singulier,lespignan,adèle mine

Adèle Mine

Ses personnages expressifs s'insèrent dans un univers onirique  où les éléments de la Création sont souvent représentés par l'oiseau, le poisson et le chat, animal qui la fascine. Jouant de techniques mixtes. Féminine, un rien facétieuse à la palette irisée. Depuis 2017, elle s'adonne à l'abstraction-figuration. 

Sophie Courcelles : Adèle Mine, anagramme de Madeleine, en hommage à sa grand-mère maternelle tant aimée.   

Peintre-plasticienne diplômée de l'Académie des Arts d'Avignon

Depuis  2011, expositions collectives ou individuelles : ArtNim (Gard), Montpellier (Hérault), L'Hospitalet-du-Larzac, Nant (Office du tourisme), St-Jean-du-Bruel (Aveyron).  

2012  : 3ème Prix - Senioriales d'Agde (œuvre en volume)

2013  : Achat par VEOLIA au profit de la FRM–LR (Fondation pour la Recherche Médicale–Languedoc Roussillon)

2016 : Festival Singulièrement vôtre, Montpellier (Maison pour tous Chopin) – Galerie Mas de Coulondres, St jean de védas.

A venir (juin 2018) : Gazette Café, Montpellier.

Écrivain pour enfants, conteuse avec animations théâtrales (écoles maternelles et primaires).  

Primée pour ses œuvres littéraires :

•      le Printemps des Comédiens (2000), Montpellier

•      l'Académie internationale poétique et littéraire de Provence (2000), Aubagne

•      Concours Mirabelle (2001), Nancy

Références : Picasso, Chagall, Magritte, Ensor, Jeantimir, J-L Salvadori. Jean De La Fontaine, Prévert, Daumier, Cocteau. 

ben.courcelles@gmail.com / http://adelemine.tumblr.com/

exposition,galerie d'oc,peintures,art singulier,lespignan,adèle mine

exposition,galerie d'oc,peintures,art singulier,lespignan,adèle mine

exposition,galerie d'oc,peintures,art singulier,lespignan,adèle mine

exposition,galerie d'oc,peintures,art singulier,lespignan,adèle mine

26/11/2017

Michel Dérosier expose à la Galerie d'Oc du 24 Novembre au 16 Décembre 2017

  •  

Portrait034.jpg

camera.gif

  • Michel Dérosier dessine et peint beaucoup, depuis plus de 30 ans : "C'était un besoin. Quand j'étais môme, je recopiais des couvertures de revues que je traitais à ma façon. Au début, je faisais des petits personnages en équilibre dans des décors très grands. Il y a 20 ans, je représentais tous mes personnages avec des têtes rondes, regardant le public". C'est un peu de lui-même qu'il représentait en équilibriste dans de vastes décors. Autodidacte, il a simplement appris le dessin industriel, qui lui a fait acquérir rigueur et goût de la propreté.
  • Michel Dérosier a appris à pratiquer en amateur la photographie, installant un laboratoire chez lui, maîtrisant la prise de vue et les techniques de tirage en noir et blanc. Avec un sentiment d'être parvenu rapidement au bout de ce qu'il pouvait exprimer. C'est donc à la peinture et au dessin qu'il s'est définitivement consacré, travaillant la gouache sur papier en grand format durant quelques années, poursuivant sur contreplaqué, jusqu'à peindre sur aggloméré des tableaux dépassant le mètre, en acrylique cette fois. "Quand je peins, je campe un décor, puis j'y place des personnages. Il n'y a pas de repentir possible". Il privilégie les fonds bleus : "c'est naturel, ça représente le calme".
  •  Fada » de peinture, fortement impressionné par Bombois, Delvaux, Kafka, Kundera, Magritte, Prévert, Rousseau... Peintre autodidacte aidé par Bernard et Benvenuto, Michel Dérosier expose depuis 1978 dans différents salons et galeries, en France et à l ‘étranger, seul ou en groupe. Ses œuvres se trouvent en Allemagne, Angleterre, Espagne, France (collections particulières et Musée d’Art Naïf d’Ile-de-France), Italie et Pays-Bas. Michel Dérosier est membre de plusieurs groupements artistiques.
  • Michel Dérosier
  • Les salons
  • Salon international d'art naïf, Paris. 
  • Formes et couleurs, Vélizy.
    Salons de : Vanves, Bourg-la-reine, Plaisir, Garches, Chesnay, Le port Marly, Méré, Bois d'Arçy, Rueil, le Perray, Saint-cloud et Clamart
  • Salon international d'art contemporain, Monaco. ​
  • S.N.B.A, société national des beaux arts, Paris. 
    Maurep'art.
    Souvenir Josette Bossez, Chaville.
  • Interministériel, Paris.
  • Rencontres à Mantes la jolie.
  • Cercle des arts, Paris.
    Souvenirs de Corot, Viroflay.
  • Salon des Salons d'Art, Versailles.
    Poulet de Gruisan.
    Expositions personnelles et de groupe
  • Festival fantastique du château de Veauce, Allier. 
  • Galerie Aktuaryus, Strasbourg.
  • Galerie Art'fact, Caen.
    Galerie le Pechon, Dahouet Côtes d'Armor.
  • Abbaye de Tournus.
  • Musée de la bière, Stenay, Ardennes.
  • Espace gare, Nîmes.
  • Les Grands Augustins, Bellay.
  • Château de Bullcom, Bruxelles. 
  • Club Gaco, Courbevoie.
  • Musée de Beaucaire.
  • Hippodrome d'Enghein.
  • Galerie à l'écu de France, Viroflay.
  • Galerie de la geôle, Versailles. 
  • Hassloch, Allemagne. 
  • Cambrinus, Rotterdam Pays Bas.
  • Mairie de Vlissingen, Pays Bas.
  • Artame Gallery, Paris.
  • Arte solidariedade, Rio de Janeiro, Année de la France au Brésil. (2009)
    De l'art et des mots, Le Somail 2015​
  • Exposition extérieur, avenue de la grande armée, Paris.
  • Le village aux artistes d'Auffargis.
  • Grand marché de l'art de Meulan.
  • Art en scène, Triel sur seine.
  • Mairies de : Villepreux, Maurepas, Versailles. 
  • Association Alizarine de Juziers.
  • Différents marchés de l'art dans la région Languedoc-Roussillon.
  • Art dans la rue, Bize-Minervois.
  • Marché de l'art place de la Madeleine, Béziers.
  • Société des beaux arts de Béziers, Montady. 
  • Marché de Noël, Capestang.
  • Galerie la gruissanaise , Gruissan. 
  • Les mardis de Sérignan, marché nocture. 
  • Marché de l'art au forum à Béziers
  • De l'art et des mots, Le Somail 2016
  • Exposition au Château de Capestang, août 2016
  • De l'art et des mots au Somail depuis 2015
  •  

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

 

08/06/2017

Jean-Louis Salvadori expose à la Galerie d'Oc de Lespignan jusqu'au 29 juin 2017

SALVADORI_Portrait.jpg

jean-louis savcadori,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

Par Pierre Souchaud (Artension)

La peinture de Jean-Louis Salvadori est entièrement vouée au bonheur : bonheur de l’enfance, bonheur des cœurs purs. On devine bien qu’à son revers, il y a toutes les détresses humaines que l’artiste n’oublie pas, mais on devine également que, les connaissant intimement, il ne veut avoir aucune complaisance envers elles. Sa peinture se propose donc comme antidote au marasme, à la négativité, à la maladie, au nihilisme ambiants…

À contre-courant donc de cette tendance dominante qui veut que ces ingrédients soient indispensables à la « qualité » des produits artistiques. « La cuisine à la télé, c’est toujours joyeux… la peinture, en revanche, c’est le plus souvent triste et désespérant… », nous dit Jean-Pierre Coffe, dans un entretien pour Artension.

Salvadori sait lui aussi que la bonne santé est contagieuse et que le plaisir de la peinture, tout comme celui du bon vin et de la bonne cuisine, est ce qui existe de plus roboratif... et, finalement peut -être, de plus subversif. Plaisir de raconter les moments heureux de la vie des gens, petites histoires simples bien loin de la grande Histoire toujours tragique, mais en immersion dans ce que l’humain a de plus positif, permanent et universel.


Plaisir immédiat de pétrir et « cuisiner » les papiers, les huiles, les encres : immersion là encore hautement sensuelle dans la matière vivante.
Et c’est bien cette recherche de proximité fusionnelle avec la réalité de la vie et des choses, que naît , comme chez le poète, cette mise à distance, ou ce dépassement qui fait la beauté partageable.

AU BOUT DU REVE, LE PETIT MONDE DE JEAN-LOUIS SALVADORI, peintre.

Quelles bonnes fées se sont donc un jour penchées sur le berceau de Jean-Louis Salvadori, pour lui donner le pouvoir de créer de petits êtres, témoins pétillants et ensoleillés de sa joie de vivre ; l’amener vers des œuvres sereines, possédant une tranquille évidence, où tout se passe comme s’il sélectionnait des moments précieux de ses vagabondages fantasmatiques ?

Quelle que soit la réponse, ce peintre va, peignant SA réalité. La quittant bientôt pour se lancer dans une fiction gentille, glisser vers une fantasmagorie comparable à celle du Magicien d’Oz, doucement onirique, clin d’oeil léger comme cet Allumeur des étoiles qui, du haut de son échelle, s’apprête à saisir la lune. Attraper la lune, avoir les yeux dans les étoiles, n’est-ce pas là, vieux comme le monde, le désir secret de tout être humain, a fortiori de tout créateur ? C’est, en tout cas, celui qui anime Jean-Louis Salvadori, lorsqu’il emmène vers l’infini son œuvre originale, poétique et jubilatoire, qui émoustille l’imaginaire, donne au spectateur l’envie d’« écouter » l’histoire qu’elle lui raconte !

Car cette œuvre est narrative, contant de petites tranches de vies au quotidien. Un quotidien heureux, que l’artiste remodèle à l’aune de son imaginaire (Home, Tricycle pour famille heureuse, Sur la route étoilée…). Une réalité de départ qu’il reconstruit afin de privilégier un sentiment récurrent d’intimité. Et, une fois encore, il faut se demander pourquoi les œuvres à connotation naïve, ont toujours un petit air passéiste ? Est-ce parce que l’abondance de menus détails (cœurs, étoiles, fleurs, papillons, oiseaux…) en suspension autour des personnages implique la nostalgie d’un temps où ils ornaient le moindre billet galant, où la tendresse n’avait rien de honteux ?

Est-ce encore (Le chariot du bonheur) parce qu’en ce temps-là, bêtes et gens parlaient semblable langage, avaient des rôles de même importance ? Jean-Louis Salvadori n’échappe pas à la règle, qui recompose/peint/colle… ces petits êtres sur la toile, les organise en des scènes qui appartenaient naguère à l’imagerie populaire. Naïve, l’œuvre de ce peintre l’est aussi par la « simplicité » des contours de ses personnages ou animaux, réduits à leurs lignes essentielles, qui le ramènent par leur semblant de maladresse mais leur véritable science du trait, par une façon bien à lui de styliser son petit monde, à des séquences (La poussette enchantée…) pleines d’humour et bon enfant ! Surprenantes, aussi, parce que, quels que soient les thèmes exprimés, chaque tableau est un

véritable pied de nez à la géométrie, qui empêche les personnages d’être tout à fait verticaux ou tout à fait horizontaux, les place en des déséquilibres d’autant plus spectaculaires qu’il semble ignorer totalement les angles droits, les articulations pointues. Un univers tout en courbes (L’âne troubadour, Cric et Croc à Roland Garros…), sans aucun souci de perspective.

Ne prenant pas une ride, non plus, au fil des années. Car l’œuvre de Jean-Louis Salvadori est atemporelle, (même si, intuitivement, le visiteur la situe dans le passé) ; exempte de toute indication géographique (d’ailleurs, chaque épisode se déroule sur un fond non signifiant), n’appartenant à nulle classe sociale (les vêtements sont souvent des corps/habits ou de simples tuniques informes). Avec parfois un rappel de la « vraie » vie, comme ce tableau inattendu où le visage épuisé des protagonistes, leurs corps tassés dans leurs chariots, laissent penser que leur leitmotiv « Le bonheur est au bout du chemin », n’a peut-être pas de réalité ; ou que ce chemin sera encore bien long avant de parvenir à son terme ! Mais, généralement, les personnages de Jean-Louis Salvadori brodent leur destinée (Les magiciens imaginaires), la vivent en chantant, en jouant de la musique plutôt (Trio concerto, L’âne troubadour…) ; la dansent tels des enfants faisant la ronde ou des funambules défiant la pesanteur (Voltigeurs et jongleurs) ; jouissent d’une existence riche et multiple, comme si, pour eux, le temps n’existait pas !

Tout cela rendu en de magnifiques tonalités, car il faut aussi parler du talent de coloriste de l’artiste qui affectionne les teintes chaudes ; et, grâce à la conjonction de couleurs pures, vives sans jamais être criardes, accentue le sentiment de grande harmonie et de charme inimitable : les bleus profonds des journées estivales, les rouges des pommes d’api, côtoyant les verts tendres des prairies printanières… jouant de leurs proximités, leurs grandes plages séparées seulement par les rayures ou les mouchetures des vêtements, les coffres des véhicules de guingois, qui emmènent au bout de leurs rêves ces petits êtres aventureux.

Bref, où situer ce créateur, une fois précisé qu’il est résolument hors-les-normes ? Est-il « naïf » comme il a été affirmé plus haut ? Est-il « brut », par la profonde implication psychologique qui se dégage de chacune de ses œuvres, la créativité instinctive perceptible dans chacune d’elles ? Est-il tout cela à la fois ? Finalement, ne suffit-il pas de dire qu’il est amoureux d’une histoire multiforme et néanmoins toujours la même, née sous son pinceau attentif et tendre : qu’il est fou de la –de sa- peinture, en somme ! Ouvre ton cœur, dit l’un de ses personnages !

Jeanine Rivais.

Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,
Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,

 

04/11/2014

Jean-Jacques Royo expose à la Galerie D'Oc jusqu'au 27 Novembre

  ROYO Jean Jacques

Né le 10 Novembre 1955 à Pau . 64 . Pyrénées Atlantiques

Je zappe sur mon enfance et les études que je n'ai pas fait préférant gribouiller ou regarder par la fenêtre
pour voir si à l'extérieur quelque chose se passait pendant que les profs faisaient leurs cours.
Mon histoire picturale a commencée au cours d'un voyage

BOMBAY 1978 :
Seconde année que j'habite en Inde. Plus un rond dans les poches.

Pas question pour moi de faire la manche en tendant la main.
Que pouvais je proposer en échange de quelques pièces?
La seule chose que je savais faire étant de dessiner, je me suis procuré une boite de craies banches.
Et j'ai dessiné par terre ( sur les trottoirs de Bombay ) mes personnages déjantés.
Les indiens ont vraiment beaucoup aimés et j'ai pu à l'époque vivre de mes créations.

De 1978 à 1987 : c'est la vie d'aventurier ( voyages dans une vingtaine de pays ).
1987 : Je m'installe en Drôme provençale. Premières créations sur toiles .
Les grands formats sur toile seront réalisés dans les années 90. Période riche en créations
La naissance de deux enfants fait que les moments de créations connurent des hauts et des bas
1996 : Je m'installe en Ardèche Méridionale . Je me plonge pendant deux ans dans les créations numériques.
Mais j'ai senti que ce n'était pas mon domaine .Reprise des pinceaux .
2005: Internet me fait sortir de l'ombre. Vente des premières oeuvres sur un site spécialisé.
ou près de 3000 oeuvres seront vendues .
Présence dans les collections particulières de nombreux collectionneurs en France et à l'étranger.
2006 - 2012: Participation à de nombreux Festivals et Expositions collectives et personnelles d'Art Outsider .
2013 : Désormais présent dans diverses Galeries en France et à l'étranger.
Présence dans la collection de Mme Cérès Franco
2014 : Cotation Artprice

Depuis 2014 : Changement de style
Début de nouvelles réalisations – Sur toiles à fond blanc -
Réalisations traitant l'interdépendances de toutes choses -
Créations d'imaginaires dans le cours naturel et spontané des choses

 

02/08/2014

Corrine Medina Saludo expose ses Peintures à la Galerie D'Oc de Lespignan

Exposition du 31 juillet ai 28 Août 2014

galerie d'oc,lespignan,art singulier,peintures,expositionCorinne Medina-Saludo

Née à Poitiers est un peintre français.

Sa position est celle d'un engagement vers un art explicitement humaniste, en tant que peintre représentatif d'un art actuel, figuratif.

Elle utilise, en peinture, des méthodes venues de la danse contemporaine dont elle est issue, notamment la perception kinesthésique des corps et de l'environnement, ce qui l'amène à créer en 2000, la notion de «figuration kinesthésique», proche de l'Art singulier.

Les formes ainsi perçues présentent une expressivité subjective, empreinte de dimorphismes. Elles s'organisent et s'encastrent sur la toile en composition rythmique et colorée. D'où une grande connivence également avec la musique.

Elle est élue artiste de la Fondation Taylor, Paris, en 2005, puis successivement la même année, membre de l'Académie d'Art Moderne de Rome.

Elle a reçu en 2002, des mains de Dominique Chapelle (Société des artistes indépendants), la Toile d'or de la Fédération nationale de la culture française, pour l'ensemble de son œuvre peint, après avoir exposé au Salon des artistes français à Paris.

Expose en Allemagne, Espagne, France, Italie, Canada, Portugal, États-Unis, Ukraine, Chine. En 2006, participe à l'opération nationale Nuit européenne des musées, organisée par le Ministère de la Culture (France).



28/07/2013

Article du petit Journal sur Moska et Canovas

 

Du 25 juillet au 31 juillet 2013

Galerie d'Oc

Moska et Canovas exposent jusqu'au 22 août

Surtout ne manquez pas à la Galerie D'oc de Lespignan les sculptures de Moska et les peintures de Canovas qui vous séduiront, j'en suis sûre, vous interpelleront sans aucun doute, et vous ne verrez plus un chantier de la même façon!

Canovas vend ses oeuvres intégralement au profit d'Espoir pour un Enfant Hérault, en vue des multiples opérations qu'elle prend en charge (environ une cinquantaine par an, pour des enfants originaires principalement des pays africains).

Moska le ferrailleur de la sculpture, et, son ami qui expose sous le pseudonyme de Canovas, ont envahi la Galerie et même le trottoir pour faire un clin d'oeil au passant et lui donner envie de pousser la porte.

Des portes, ils en ont poussé et souvent s'y sont engouffrés pour essayer de nouvelles sensations, surtout Moska. Il reste discret sur les autres activités artistiques qu'il a pratiquées avec talent.

Vous ne me croirez pas, il donne vie à ses sculptures! C'est ainsi qu'il a attiré Cano-vas dans son jardin, séduit pas de beaux yeux qui semblaient lui dire «emmène moi ce soir....». Une statue à deux têtes montée sur ressort est repartie avec lui ce soir là épatant tous les passagers du RER, qui ont compris que ce soir là Moska était devenu son ami pour la vie!

Au cours du convivial vernissage du 12 juillet, la bonne humeur et la décontraction, étaient de rigueur! Canovas qui avait fait plus d'un chantier en France, bavardait gaiement et racontait quelques anecdotes concernant les tableaux faits avec des panneaux de chantiers retrouvés à la poubelle Donner une autre vie à ces objets qui avaient vécu tant de choses, qui avaient protégé souvent ceux qui s'en servaient sur les chantier, et maintenant ils allaient offrir une opération chirurgicale à des enfants qui venant d'un autre continent trouveront un réconfort grâce à eux. Il a su jouer avec la lumière qui se reflète créant ainsi un tableau différent à chaque fois.

Canovas que l'on a vu parfois avec M. Passi aller de ville en ville pour le Téléthon reversera l'intégralité de ses gains au profit d'Espoir pour un Enfant Hérault.

Profitez des vacances pour faire découvrir à des amis ces artistes hors normes qui jouent avec des objets utilisés par l'homme en leur redonnant vie au travers des créations nées de leur imagination.

A la Galerie d'Oc, au 29 route de Béziers à Lespignan jusqu'au 22 août 2013.

Pour tout contact, Françoise Cassan, fboulaz@gmail.com ou galeriedoc@gmail.com ou le site http://www.fcassan.fr/

Dz

 

18/07/2013

Moska et Canovas exposent à la Galerie D'Oc de Lespignan

Le Faire Ailleurs

DSCN2288 (Copier).JPG

DSCN2294 (Copier).JPG

DSCN2289 (Copier).JPG

     
     
     

DSCN2299 (Copier).JPG

DSCN2310 (Copier).JPG

DSCN2301 (Copier).JPG

DSCN2305 (Copier).JPG

DSCN2315 (Copier).JPG

DSCN2312 (Copier).JPG

Les peinture de Canovas

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures

lespignan,sculptures,peintures