Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/01/2018

Programation de la Galerie D'Oc 2018

Des modifications peuvent encore se faire!

3ProgrammationVerti2018.jpg

26/11/2017

Elisabeth Masson expose à la Galerie d'Oc du 24 Novembre au 16 Décembre 2017

elisabeth masson,galerie d'oc,art singulier,céramiste,lespignan

 

camera.gif

 

 

Mes créations naïves et ludiques sont en terre cuite colorée aux émaux et engobes. Des idées naissent plusieurs dessins que je griffonne spontanément sur le papier. J'y ajoute une pointe d'humour quand l'occasion se présente.

La terre permet à mes créations de prendre du relief et du caractère.

               Ma recette personnelle :

                            Pétrir la pate bien ferme

                            Ajouter une pincée d'humour

                            Un zest d'amour

                            Une cuillère de soleil

                            Enrobée de fantaisie

                            Bien aérer le tout

                            Faire cuire al denté jusqu'à 1000°

                            Laisser refroidir avant de manger . . . avec les yeux !

                            S'accompagne d'une purée de pigment rouge .

ElisabethMasson1.jpg

ElisabethMasson2.jpg

ElisabethMasson6.jpg

ElisabethMasson21.jpg

Michel Dérosier expose à la Galerie d'Oc du 24 Novembre au 16 Décembre 2017

  •  

Portrait034.jpg

camera.gif

  • Michel Dérosier dessine et peint beaucoup, depuis plus de 30 ans : "C'était un besoin. Quand j'étais môme, je recopiais des couvertures de revues que je traitais à ma façon. Au début, je faisais des petits personnages en équilibre dans des décors très grands. Il y a 20 ans, je représentais tous mes personnages avec des têtes rondes, regardant le public". C'est un peu de lui-même qu'il représentait en équilibriste dans de vastes décors. Autodidacte, il a simplement appris le dessin industriel, qui lui a fait acquérir rigueur et goût de la propreté.
  • Michel Dérosier a appris à pratiquer en amateur la photographie, installant un laboratoire chez lui, maîtrisant la prise de vue et les techniques de tirage en noir et blanc. Avec un sentiment d'être parvenu rapidement au bout de ce qu'il pouvait exprimer. C'est donc à la peinture et au dessin qu'il s'est définitivement consacré, travaillant la gouache sur papier en grand format durant quelques années, poursuivant sur contreplaqué, jusqu'à peindre sur aggloméré des tableaux dépassant le mètre, en acrylique cette fois. "Quand je peins, je campe un décor, puis j'y place des personnages. Il n'y a pas de repentir possible". Il privilégie les fonds bleus : "c'est naturel, ça représente le calme".
  •  Fada » de peinture, fortement impressionné par Bombois, Delvaux, Kafka, Kundera, Magritte, Prévert, Rousseau... Peintre autodidacte aidé par Bernard et Benvenuto, Michel Dérosier expose depuis 1978 dans différents salons et galeries, en France et à l ‘étranger, seul ou en groupe. Ses œuvres se trouvent en Allemagne, Angleterre, Espagne, France (collections particulières et Musée d’Art Naïf d’Ile-de-France), Italie et Pays-Bas. Michel Dérosier est membre de plusieurs groupements artistiques.
  • Michel Dérosier
  • Les salons
  • Salon international d'art naïf, Paris. 
  • Formes et couleurs, Vélizy.
    Salons de : Vanves, Bourg-la-reine, Plaisir, Garches, Chesnay, Le port Marly, Méré, Bois d'Arçy, Rueil, le Perray, Saint-cloud et Clamart
  • Salon international d'art contemporain, Monaco. ​
  • S.N.B.A, société national des beaux arts, Paris. 
    Maurep'art.
    Souvenir Josette Bossez, Chaville.
  • Interministériel, Paris.
  • Rencontres à Mantes la jolie.
  • Cercle des arts, Paris.
    Souvenirs de Corot, Viroflay.
  • Salon des Salons d'Art, Versailles.
    Poulet de Gruisan.
    Expositions personnelles et de groupe
  • Festival fantastique du château de Veauce, Allier. 
  • Galerie Aktuaryus, Strasbourg.
  • Galerie Art'fact, Caen.
    Galerie le Pechon, Dahouet Côtes d'Armor.
  • Abbaye de Tournus.
  • Musée de la bière, Stenay, Ardennes.
  • Espace gare, Nîmes.
  • Les Grands Augustins, Bellay.
  • Château de Bullcom, Bruxelles. 
  • Club Gaco, Courbevoie.
  • Musée de Beaucaire.
  • Hippodrome d'Enghein.
  • Galerie à l'écu de France, Viroflay.
  • Galerie de la geôle, Versailles. 
  • Hassloch, Allemagne. 
  • Cambrinus, Rotterdam Pays Bas.
  • Mairie de Vlissingen, Pays Bas.
  • Artame Gallery, Paris.
  • Arte solidariedade, Rio de Janeiro, Année de la France au Brésil. (2009)
    De l'art et des mots, Le Somail 2015​
  • Exposition extérieur, avenue de la grande armée, Paris.
  • Le village aux artistes d'Auffargis.
  • Grand marché de l'art de Meulan.
  • Art en scène, Triel sur seine.
  • Mairies de : Villepreux, Maurepas, Versailles. 
  • Association Alizarine de Juziers.
  • Différents marchés de l'art dans la région Languedoc-Roussillon.
  • Art dans la rue, Bize-Minervois.
  • Marché de l'art place de la Madeleine, Béziers.
  • Société des beaux arts de Béziers, Montady. 
  • Marché de Noël, Capestang.
  • Galerie la gruissanaise , Gruissan. 
  • Les mardis de Sérignan, marché nocture. 
  • Marché de l'art au forum à Béziers
  • De l'art et des mots, Le Somail 2016
  • Exposition au Château de Capestang, août 2016
  • De l'art et des mots au Somail depuis 2015
  •  

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

michel dérosier,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

 

23/10/2017

Geneviève Gourvil expose pour la 2ème fois à la galerie d'Oc. du 20 octobre au 16 Novembre 2017

 

portraitGourvil539.jpg

 

geneviève gourvil,artiste peintre,art singulier,exposition,galerie d'oc,lespignan,hérault,occitanie

Dans mes tableaux, je pose l’enjeu pictural comme un poème à travers des dialogues plastiques. En effet, ma démarche artistique s’inscrit dans une recherche intuitive d’unités harmoniques. Il s’agit d’une figuration du monde sensible de l’humain. Mon œuvre est narrative. Je choisis de l’élaborer dans le matériel fertile de l’imaginaire, de la mémoire, du rêve.

Je travaille principalement les techniques à l’eau (aquarelle, gouache, acrylique, ou l’huile à l’eau). Je peins sur carton, bois, papier ou sur toile. Je nourris l’œuvre, que je veux tactile, de textures, d’effets de matières, au moyen de l’acrylique, de médiums d’empâtements et autres. De là, j’associe des éléments variés (fer, mica, papier, tissu, verre...). J’applique diverses techniques : ici et là, je colle, couds, gratte, imprime, incise, incruste... Pour amplifier sa résonance, je prolonge parfois l’œuvre de graphies, prose poétique et cette écriture se déroule autour de la peinture.

 

Je réalise un autre type de travail basé sur les méthodes de la gravure où je privilégie le trait. Il est alors épuré et spontané, et j’apporte à l’image une nouvelle identité en la rehaussant d’encre, de peinture ou de collage.

La richesse des procédés, des matières et des couleurs permet l’évocation d’une innocence presque enfantine qui laisse place aux dualités fondamentales et aux belles nostalgies.

Geneviève GOURVIL

GenevieveGourvil2.jpg

GenevieveGourvil11.jpg

GenevieveGourvil8.jpg

GenevieveGourvil31.jpg


Geneviève GOURVIL

Artiste Peintre

Exposition Permanente : Atelier-Galerie 2, Place Jean Guéhenno 11170 Montolieu

Exposition à venir : Collective : 1 au 19 décembre Petits formats pour 1 grand décembre Galerie la Porte d’Amont, Mirepoix, Ariège

Expositions personnelles :

2017, L’Art caché à Albas, 8ème éd., 30 artistes exposent, Eurocultures en Corbières, Aude

Festiv’Arts, 9ème éd., Chemin des Arts, Arros-de-Nay, Pyrénées Atlantiques

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 4ème éd. Montolieu, « Poésie et matière », Exposition avec Guy Frédéricq, Sculpteur

2016, Serres Lez’Arts, Expositions d’Art Contemporain, Serres, Hautes Alpes

Atelier-Galerie Expression, Caraman, Haute-Garonne

Geneviève Gourvil, Pierre Grinbaum, Chat Robinson exposent, l’Ancienne Forge, Siran, Hérault

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 3ème éd. Montolieu, Exposition avec Bibi Blanchet, sculpteure

2015, Arts Vagabonds en Lauragais, Revel, Haute-Garonne

Peyri’Art, Peyriac de Mer, Aude

Rendez-Vous Singuliers, Chambre bleue, Château, Saint-Félix-Lauragais, Haute-Garonne

Artistes à Suivre, Haute Vallée de l’Aude, Maison de Sue Bell, Granès

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 2ème éd. Montolieu, « Portes Ouvertes Ateliers d’Artistes »

Expositions collectives :

2017, « Femin’ellesment Vous » 40 femmes s’exposent, Musée Philippe Aïni Coop-Art-La Marge 2, Serviès-en-Val, Aude

2016, « Cadeaux d’Artistes », Nayart, Minoterie de Nay, Pyrénées Atlantiques

Musée Philippe Aïni, Coop-Art-La Marge 2, Serviès en Val, Aude

50 artistes exposent au profit des personnes réfugiées dans la Haute Vallée de l’Aude, Galerie Le Chantier, Cassaignes, Aude                                                                                                    NBR, 29 artistes exposent, Galerie de l’Echarpe, rue Peyrolières, Toulouse, Haute Garonne Cent Centimètres Carrés IV, Exposition collective, Galerie du Philosophe, Carla-Bayle, Ariège et Ancien Evêché, Sarlat la Canéda, Dordogne

2015, Les Ess’Art(s) au Singulier, Bram, Aude

Galerie d’Art Sophie Julien, Béziers, Hérault

VAE Fondation pour la Recherche Médicale, Maison des Professions Libérales, Montpellier, Hérault

Vente Aux Enchères, RESF, Espace Zand’Art, Carcassonne, Aude

Arts d’Hiver, Alzonne, Aude

« Parcours d’Art en Minervois », Galerie Erin Trunel, Caunes-Minervois, Aude

 

 

24/09/2017

Louis Chabaud expose à la Galerie D'Oc de Lespignan du 21 Septembre au 19 Octobre 2017

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

 

Louis Chabaud, "pape" de l'art singulier, montreur de trognes

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

Pape proclamé de l’art singulier, aimant beaucoup discuter avec lui-même (il est de plus en plus sourd), artiste mondialement méconnu (Il s’en plaindra d’ailleurs! Mais il a le bras long :

Il connaît du monde au comité des Fêtes !), rarement vu à la télé, et rigoureusement ignoré des institutions, Louis Chabaud écrit des maximes(1) loufoques et philosophiques, dessine, peint, sculpte, crée(2) « hors les normes » et parfois dans l’énorme.

Il est d’ailleurs l’initiateur de cette appellation « hors les normes » et de sa Biennale, à Praz-sur- Arly en 1994 puis à Lyon sous son égide de 2006 à 2011. Appellation qui, pour les collectionneurs de tiroirs formatés, formateurs et politiquement corrects (« chacun à sa place et les veaux seront bien gardés » !) peut regrouper les notions d’art singulier, brut, naïf, bizarre, outsider, ou d’expressions marginales... Il a également ouvert sur les Pentes Croix- Roussiennes, montée de la Grand’Côte, la galerie Singul’art, désormais disparue, où ont exposé entre autres les Staelens, Gérard Visser, Ribeyreau-Gayon, vus depuis au Polaris de Corbas et à New York.

Auparavant, il a connu bien des vies. Une enfance toute en débrouillardise et ennuis de santé au pays de Pagnol, à Aubagne. Une jeunesse à faire le con, des farces, des glaces et l’amuseur. Puis, il se met à la peinture ; période impressionniste et rencontre avec Marius Chave, le fameux santonnier et d’autres qui fondent sa vie à Chaumont, Troyes ou qui ont fréquenté Les Baumettes, la prison de Marseille. Sa vie le transforme en G.O au Club Med ; ce qui le mène à jouer la comédie avec Michel Crémadès pour le duo « Praline et Michel » qui connaît un certain succès. Mais cela ne comble pas son monde intérieur. Il se remet aux arts plastiques où il se libère de tous ses carcans pour bâtir son œuvre si singulière.

L’être, l’homme, est joueur, ouvert, généreux, plaisantin, ingénu et retors, ingénieux et brut de décoffrage, baroque, luxuriant, créatif perpétuel, obsessionnel et têtu. Son œuvre est polymorphe dans les supports (papier, bois, terre, verre…), et les réalisations (croquis, dessins, peintures, sculptures, hauts et bas-reliefs, tissu, étiquettes(3)). Mais elle vit d’une originalité qui s’est affirmée depuis plus de quarante ans. « Hors les normes » signifie bien qu’elle ne vient ni d’écoles ni de projets de carrière ; mais de rencontres humaines et artistiques (Chaissac, Dubuffet) au jour le jour.

Son atelier est son chez lui. Depuis 1972. C’est à Praz sur Arly, en Haute Savoie. À l’entrée du village. On ne peut pas rater ce capharnaüm, sa « caserne d’Ali Baba ». Il attend ; dehors.

Gardien de ses souvenirs et de son parcours. Dedans, c’est couvert d’oeuvres des autres et des siennes. Ça grouille, ça prolifère, ça vit. Tout est couleurs, volumes, clins d’oeil malicieux.

Il observe son monde, moustache au vent, l’accordéone, s’en moque toujours sans méchanceté, dans une vision amusée. Un monde qu’il rend drolatique avec un fond social mais pas sociologique, politique mais humanistement, chaleureux sans donner de leçons. Il ne prédit pas d’apocalypse. Il ne prétend rien. Il met ses idées en forme, directement. Du jus de cerveau à la pression. Sans le filtre des convenances. Du sourire aux lèvres.

Vous le trouvez « mauvais goût » ? Alors, circulez. Lui, il continuera à mélanger ses couleurs acryliques au pinceau, avec les doigts, à mettre la vie en relief. Il continue à imaginer, fabriquer et mettre en scène ses « trognes » : Les Voisins, Nous sommes tous des indispensables, Le pêcheur, le Fada, L’Afrique est un grand échiquier où les Blancs mangent les Noirs, La musique de la ville, L’accordéoniste... Pas en bôbeauf : « hors les normes », vous dit-il.

Stani Chaine

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

01/09/2017

Jacky Schmitt expose à la Galerie d'Oc du 24 août au 20 Sept.2017

 

PortraitJackySchmitt87.jpg

Jacky Schmitt

Né à Montpellier le 4 décembre en 1971, le jour où le Casino de Montreux  fût dévoré par les flammes lors du concert de Frank Zappa and the Mothers, inspirant ainsi à Deep Purple le fameux morceau Smoke on the Water.

Il semble dès lors normal qu’il empruntât des détours fumeux pour réaliser ses aspirations. Sa passion pour l’Art naît à l’adolescence avec la découverte des surréalistes, particulièrement celle de Max Ernst, Magritte, puis Tanguy, Bellmer, Dali.

Il vit à Sète, une ville qui cultive sa singularité et où la densité des artistes au mètre carré est remarquable. A l’époque la Figuration Libre de Combas et Di Rosa a le vent en poupe. Il fréquente plusieurs artistes sétois et avec quelques amis il décide, après son Bac, de s’inscrire aux Beaux-Arts de Montpellier et y passe le concours en 1990. Il y restera 3 ans avant de suivre une formation plus technique de sculpteur-doreur sur bois à l’Ecole Supérieure d’Ebénisterie d’Avignon. En parallèle, il organise et participe à ses premières expositions avec un groupe d’anciens élèves des Beaux-Arts de Montpellier, Land-Art à l’Abbaye de Rimont, Ariège (09) en 1996 et 1997, Festival de Jazz de Saint-Bertrand de Comminges, Haute-Garonne (31) en 1995 et 1996 avec fresque en direct , Festival Off de Danse de Montpellier, La Kopé (34) en 1996 et 1997 avec l’exposition collective « Topos thesi ». Il réalise également avec le groupe des décorations de lieux culturels : club électro «  Le Volt-Face »,  Montpellier -1995, salle de danse «  La Kopé »,  Montpellier – 1996. Ensuite il réalise seul sa première décoration du magasin de streetwear « Cool session » à Mazamet, Tarn (81) et sa première fresque monumentale de 50m2 à Payrin, Tarn(81) en 1998.

 

Jacky Schmitt (suite)

Vient ensuite sa première exposition personnelle à Sète (34) salle JP-Peschot en 1999.

Il expose à Montpellier à Lou Souleil Galerie et Macadam Pub, Montpellier (34) en 2000 et 2001,  au Festival de Jazz à Sète (34) en 2000, avant de cesser la création pendant 7ans pour subvenir aux besoins de sa famille. Il travaille comme agent de la compagnie de danse Mc2, puis exerce de nombreux métiers tels que ; ouvrier céramiste, ébéniste, menuisier, élagueur, poseur placo, câbleur, agent de quai .Il dirige un temps à Sète l’Atelier 31, où il enseigne le dessin, la peinture, le modelage, le moulage et la sculpture à des enfants et des adultes.

Enfin en 2008 il reprend le chemin de la création en réalisant la décoration du club « la Teranga » à Varèse en Italie. Il expose ensuite à la Galerie Phare Sud à Gruissan,  Aude(11) en 2009. Par la suite il expose, notamment, en 2011 à la Galerie Dock Sud à Sète(34), à la Galerie Art Maniac à Montpellier(34), à l’Espace Bresson à Frontignan(34). En 2012 il participe aux Festivals Bann’art de Banne, Ardèche (07), Festival international des Arts Singuliers de Marsac en Livradois, Puy de Dôme (63), Passages à l’Art aux Aresquiers (34), La Ronde des Arts à Gruissan, Aude (11). En 2013, après avoir exposé à la Salle Volane de Vals-les-Bains en Ardèche (07), il est embauché par la Mairie pour  réaliser pendant un an des fresques dans la ville. En 2014 il expose au Boulevard des Potes à Bordeaux (33), l’Estaminet à Toulouse (31) et sa première aux Caves Notre Dame de Sète. Il y retourne en 2015, expose à Montpellier : Secret Place, MPT Marcel Pagnol, à Gruissan et en 2016 au Festival d’Art Singulier à la MPT F-Chopin et ZAT Figuerolles à l’Atelier du Nord, à Montpellier.

Il a aussi été à Montpellier au BlaBlaBar, Pleine-Lune, Art Café, le Dôme, In Vino Verita, Winenot bar…

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

30/07/2017

Fabrice L'Hénaff expose à la Galerie d'Oc du 27 juillet au 17 août 2017

 

PortraitFabrice.jpg

camera.gif

Fabrice L'Hénaff

Le « Répertoire des Sentiments » de Fabrice L'Hénaff est une mythologie singulière toute personnelle.
Dans ses créations il évoque des instants fusionnels ou solitaires que tout un chacun connait, a connu ou connaitra..
Des éléments récurrents de ses compositions disparaissent, réapparaissent au fil de l'évolution de sa réflexion.
Ainsi, il invente les codes et les lois qui régissent son univers pictural.
L'ensemble est cohérent, mais chaque tableau est une nouvelle aventure, une idée qui nait, murit et évolue pendant et même après sa pose sur le papier.
Il n'est donc pas étonnant que chaque personne ait une version différente de la représentation finale.
C'est un jeu que Fabrice entretient pour provoquer l'échange et la rencontre afin que chacun projette son ressenti.
Ajoutons à cela la poésie et l'humour particulier de l'artiste pour aboutir à cette œuvre pétillante.
Le choix du pastel à l'huile après s'être mesuré aux autres médiums (huile, acrylique, aquarelle et autres alkyde) est un choix de cœur, pour son indomptabilité, sa texture changeante, son ingratitude et son imprévisibilité .
Qui permet une remise en question constante et un apprentissage permanent de la matière.

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

 

Enregistrer

Enregistrer

10/07/2017

Maggie Daems expose à la Galerie d'Oc du 6 juillet au 27 juillet 2017

Portrait_n.jpg

maggie daems,artsingulier,galerie d'oc,lespignan

 


Maggie Daems peint comme d’autres respirent, se nourrissent ou vivent. Direct prolongement de son âme créatrice, sa main trace sur le papier d’inlassables entrelacs de lignes, au gré des impulsions qui viennent du plus profond d’elle-même, comme les vagues s’échouent sur une grève déserte, les unes après les autres. Si elle sait où son trait commence, elle ne sait jamais où il va mourir, car ce n’est pas elle qui décide où le crayon, le stylo ou le fusain s’arrêtera dans le chemin qu’il se fraie sur le blanc de la feuille. Mais les lignes aussi ont leur vie propre, puisqu’elles s’organisent en silhouettes anthropomorphes ou en étranges animaux. Ces personnages bizarres, qui créent un univers parallèle, sont le plus souvent des visages et des mains. Faces grimaçantes, tristes ou gaies, aux grands yeux qui s’ouvrent sur l’univers, tout ébahis de leur si prompte naissance. Regards étonnés qui se croisent, se rejettent ou se cherchent, semblant parfois désirer une issue hors du dessin qui peine à les contenir. Au mouvement des yeux viennent se mêler les arabesques de mains gigantesques, aux doigts écartés. Jamais un poing ne vient défaire cette harmonie. Le geste est fluide, sinueux, les paumes ouvertes, prêtes à recevoir ou à donner, dans un langage muet dont il faut décrypter le mystérieux vocabulaire.

Séparés en entités définies, il arrive souvent que ces personnages s’unissent, créant une fusion primordiale de la matière et de l’âme. Les figures deviennent alors multiples, à plusieurs têtes, étirant à l’infini leurs mains serpentines.
Comme dans les histoires pour les petits, la peur est brutale, originelle. La peur de l’existence, ou de la non-existence. Mais tel un conte de fées, la crainte est racontée dans un langage où le tragique ne peut s’empêcher d’oublier que le rire est son contrepoids. L’un dans l’autre, ils deviennent musique, où s’alterneraient le mode mineur et le mode majeur. Derrière un regard effrayé, la sérénité n’est jamais très loin, tandis que les moues tristes se perdent très vite dans le flot des sourires.
Par peur du vide peut-être ou à cause de sa créativité si débordante, Maggie Daems ne laisse pas de néant dans ses compositions. Cependant, les fonds ne se limitent pas à un remplissage de l’espace entre les personnages. Ils créent une atmosphère, soulignent une courbe, animent ces univers en se parsemant de petits motifs décoratifs, créent parfois un cadre qui retient les figures à l’intérieur du dessin.
La couleur est ici une forme de langage où les teintes sont autant de signaux qui se répondent, qu’elles soient éclatantes comme la lumière d’été ou monochromes comme une céramique précolombienne. Chacune a sa place, participant à l’équilibre de la composition. Fascinant par tant de vie fourmillante, le monde de Maggie Daems est déconcertant par la richesse des infinies variations sur un même thème sans qu’il n’y ait jamais répétition. Qu’on s’y arrête un instant et on se retrouve déjà inévitablement à suivre le trait que l’artiste a dessiné sur le papier, et à se perdre dans les méandres de cette ligne qui ressemble à celle de la vie./Nicole Kunz (ferme de la chapelle - 2008)

MDaems18.jpg

MDaems20.jpg

MDaems28.jpg

MDaems39.jpg

08/06/2017

Jean-Louis Salvadori expose à la Galerie d'Oc de Lespignan jusqu'au 29 juin 2017

SALVADORI_Portrait.jpg

jean-louis savcadori,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

Par Pierre Souchaud (Artension)

La peinture de Jean-Louis Salvadori est entièrement vouée au bonheur : bonheur de l’enfance, bonheur des cœurs purs. On devine bien qu’à son revers, il y a toutes les détresses humaines que l’artiste n’oublie pas, mais on devine également que, les connaissant intimement, il ne veut avoir aucune complaisance envers elles. Sa peinture se propose donc comme antidote au marasme, à la négativité, à la maladie, au nihilisme ambiants…

À contre-courant donc de cette tendance dominante qui veut que ces ingrédients soient indispensables à la « qualité » des produits artistiques. « La cuisine à la télé, c’est toujours joyeux… la peinture, en revanche, c’est le plus souvent triste et désespérant… », nous dit Jean-Pierre Coffe, dans un entretien pour Artension.

Salvadori sait lui aussi que la bonne santé est contagieuse et que le plaisir de la peinture, tout comme celui du bon vin et de la bonne cuisine, est ce qui existe de plus roboratif... et, finalement peut -être, de plus subversif. Plaisir de raconter les moments heureux de la vie des gens, petites histoires simples bien loin de la grande Histoire toujours tragique, mais en immersion dans ce que l’humain a de plus positif, permanent et universel.


Plaisir immédiat de pétrir et « cuisiner » les papiers, les huiles, les encres : immersion là encore hautement sensuelle dans la matière vivante.
Et c’est bien cette recherche de proximité fusionnelle avec la réalité de la vie et des choses, que naît , comme chez le poète, cette mise à distance, ou ce dépassement qui fait la beauté partageable.

AU BOUT DU REVE, LE PETIT MONDE DE JEAN-LOUIS SALVADORI, peintre.

Quelles bonnes fées se sont donc un jour penchées sur le berceau de Jean-Louis Salvadori, pour lui donner le pouvoir de créer de petits êtres, témoins pétillants et ensoleillés de sa joie de vivre ; l’amener vers des œuvres sereines, possédant une tranquille évidence, où tout se passe comme s’il sélectionnait des moments précieux de ses vagabondages fantasmatiques ?

Quelle que soit la réponse, ce peintre va, peignant SA réalité. La quittant bientôt pour se lancer dans une fiction gentille, glisser vers une fantasmagorie comparable à celle du Magicien d’Oz, doucement onirique, clin d’oeil léger comme cet Allumeur des étoiles qui, du haut de son échelle, s’apprête à saisir la lune. Attraper la lune, avoir les yeux dans les étoiles, n’est-ce pas là, vieux comme le monde, le désir secret de tout être humain, a fortiori de tout créateur ? C’est, en tout cas, celui qui anime Jean-Louis Salvadori, lorsqu’il emmène vers l’infini son œuvre originale, poétique et jubilatoire, qui émoustille l’imaginaire, donne au spectateur l’envie d’« écouter » l’histoire qu’elle lui raconte !

Car cette œuvre est narrative, contant de petites tranches de vies au quotidien. Un quotidien heureux, que l’artiste remodèle à l’aune de son imaginaire (Home, Tricycle pour famille heureuse, Sur la route étoilée…). Une réalité de départ qu’il reconstruit afin de privilégier un sentiment récurrent d’intimité. Et, une fois encore, il faut se demander pourquoi les œuvres à connotation naïve, ont toujours un petit air passéiste ? Est-ce parce que l’abondance de menus détails (cœurs, étoiles, fleurs, papillons, oiseaux…) en suspension autour des personnages implique la nostalgie d’un temps où ils ornaient le moindre billet galant, où la tendresse n’avait rien de honteux ?

Est-ce encore (Le chariot du bonheur) parce qu’en ce temps-là, bêtes et gens parlaient semblable langage, avaient des rôles de même importance ? Jean-Louis Salvadori n’échappe pas à la règle, qui recompose/peint/colle… ces petits êtres sur la toile, les organise en des scènes qui appartenaient naguère à l’imagerie populaire. Naïve, l’œuvre de ce peintre l’est aussi par la « simplicité » des contours de ses personnages ou animaux, réduits à leurs lignes essentielles, qui le ramènent par leur semblant de maladresse mais leur véritable science du trait, par une façon bien à lui de styliser son petit monde, à des séquences (La poussette enchantée…) pleines d’humour et bon enfant ! Surprenantes, aussi, parce que, quels que soient les thèmes exprimés, chaque tableau est un

véritable pied de nez à la géométrie, qui empêche les personnages d’être tout à fait verticaux ou tout à fait horizontaux, les place en des déséquilibres d’autant plus spectaculaires qu’il semble ignorer totalement les angles droits, les articulations pointues. Un univers tout en courbes (L’âne troubadour, Cric et Croc à Roland Garros…), sans aucun souci de perspective.

Ne prenant pas une ride, non plus, au fil des années. Car l’œuvre de Jean-Louis Salvadori est atemporelle, (même si, intuitivement, le visiteur la situe dans le passé) ; exempte de toute indication géographique (d’ailleurs, chaque épisode se déroule sur un fond non signifiant), n’appartenant à nulle classe sociale (les vêtements sont souvent des corps/habits ou de simples tuniques informes). Avec parfois un rappel de la « vraie » vie, comme ce tableau inattendu où le visage épuisé des protagonistes, leurs corps tassés dans leurs chariots, laissent penser que leur leitmotiv « Le bonheur est au bout du chemin », n’a peut-être pas de réalité ; ou que ce chemin sera encore bien long avant de parvenir à son terme ! Mais, généralement, les personnages de Jean-Louis Salvadori brodent leur destinée (Les magiciens imaginaires), la vivent en chantant, en jouant de la musique plutôt (Trio concerto, L’âne troubadour…) ; la dansent tels des enfants faisant la ronde ou des funambules défiant la pesanteur (Voltigeurs et jongleurs) ; jouissent d’une existence riche et multiple, comme si, pour eux, le temps n’existait pas !

Tout cela rendu en de magnifiques tonalités, car il faut aussi parler du talent de coloriste de l’artiste qui affectionne les teintes chaudes ; et, grâce à la conjonction de couleurs pures, vives sans jamais être criardes, accentue le sentiment de grande harmonie et de charme inimitable : les bleus profonds des journées estivales, les rouges des pommes d’api, côtoyant les verts tendres des prairies printanières… jouant de leurs proximités, leurs grandes plages séparées seulement par les rayures ou les mouchetures des vêtements, les coffres des véhicules de guingois, qui emmènent au bout de leurs rêves ces petits êtres aventureux.

Bref, où situer ce créateur, une fois précisé qu’il est résolument hors-les-normes ? Est-il « naïf » comme il a été affirmé plus haut ? Est-il « brut », par la profonde implication psychologique qui se dégage de chacune de ses œuvres, la créativité instinctive perceptible dans chacune d’elles ? Est-il tout cela à la fois ? Finalement, ne suffit-il pas de dire qu’il est amoureux d’une histoire multiforme et néanmoins toujours la même, née sous son pinceau attentif et tendre : qu’il est fou de la –de sa- peinture, en somme ! Ouvre ton cœur, dit l’un de ses personnages !

Jeanine Rivais.

Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,
Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,

 

08/05/2017

Yves Perrin expose ses peintures à la Galerie d'Oc jusqu'au 1er Juin 2017

 yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignanYves Perrin556.jpg

J’aime jouer avec les couleurs qui respirent la joie, célébrant la musique, la nature, la bonne chair, les vacances, la vie dans la bonne humeur et la promiscuité. Pas de mode d’emploi, pas de technique académique, pas d’objectif attendu.

Seul le plaisir de l’expression, de la création m’importe, pour moi chaque toile raconte une histoire dans un univers de fantaisie, de gaieté et de légèreté dans un langage très coloré. Un univers exempt d’agressivité ou de provocation où l’imagination de chacun peut vagabonder…

                                                                   Yves Perrin

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

23/01/2017

Programmation de la galerie d'Oc 2017

2ProgrammationHorizon2017.jpg
 

18/11/2016

Christine Fayon expose à la Galerie D'Oc du 10 Nov au 8 Décembre 2016

 

Portrait1596_n.jpg

camera.gif

Christine Fayon - Biographie

Dans l’atelier de ses parents, artisans maroquiniers en banlieue parisienne, colle et ciseaux en main dès l’âge de trois ans, elle découpe le cuir et l’assemble, fabrique des sacs pour ses poupées et, plus tard, ses vêtements.

Maroquinière à son tour, elle assemble encore et encore, des cuirs de couleurs différentes. C’est de là que vient son processus de création : créer des compositions à partir d’une multitude d’éléments imbriqués ou plutôt mettre en scène des fragments de tissus et d’objets, investis d’une histoire, pour reconstituer une autre histoire.

Par la répétition, comme un rituel, au fil des années, ce processus s’est affiné, peaufiné et l’artisanat est devenu art singulier.

Très vite, elle goûte aux voyages, Inde, Amérique Centrale, Asie, cultures fortes, où elle rencontre le sens du sacré et d’où elle rapporte flamboyance, foisonnement.

L’art de la collecte remonte à l’enfance. Assumer sa création libère sa boulimie et justifie l’accumulation. Elle collecte pour assembler et créer.

Passée maître dans l’art de l’accumulation, sa maison-atelier est une véritable caverne d’Ali Baba où tissus, images et objets, mémoies de voyages et œuvres d’autres d’artistes, posés ou suspendus se côtoient, s’alignent ou s’amoncèlent, créant, ici et là, de véritables petits univers, autels sacrés du quotidien.

C’est dans ces monticules bigarrés qu’elle fouine ou pioche à l’instinct, les éléments de ses compositions. Structurées, ses œuvres sont pourtant créées dans l’instant et Christine Fayon fait confiance à son intuition pour les choisir. Elle les façonne ensuite : les déchire,

les tortille, les triture, les assemble et les colle ; puis vient la peinture qui « fait le lien entre ces petits hasards et peaufine la dissimulation de ces précieux secrets ».

Il y a les mots aussi, les mots des autres dont elle extrait des bribes qui la touche et qu’elle tient à partager, les mots qu’elle trafique pour faire émerger au coeur de l’étoffe quelques phrases : message d’amour et de sagesse, pensées sensuelles et suspendues.

Tableaux d’étoffes, carnets de voyage, art postal, bijoux textiles et plus récemment poupées composent son œuvre à ce jour.

Elle expose principalement en France, mais ces œuvres ont déjà voyagé en Irlande et Maroc. Elle participe à des expositions individuelles ou collectives d’Art Textile et d’Art Singulier, en galerie, sur des lieux insolites et à la Caravane d’artistes d’Avis de Pas Sage.

Sylvie BOUSQUET.

Ladrech Novembre 2012

 

                                        CHRISTINE FAYON    

                                         EXPOSITIONS RECENTES

       2015 / 2012

            °    Hors les Normes, Le Bocal, Lodève (34)

            °    Serial Colleurs, Centre d'Art La Fenêtre, Montpellier (34)

            °    Les Singuliers s'invitent à la Galerie Marianne, Argelès s/mer (66)

            °    VRAC, Salies de Béarn (64)

            °    De Fil en Aiguille, MPT Rosa Lee Parks, Montpellier (34)

            °    Collectif Agit'hé, Centre de Sculpture Romane, Cabestany (66)

            °    Festival d'Art Actuel, La Bicicleta Journal de l'Art, Dives s/Mer (14)

  • Festival Singulièrement Vôtre, MPT Frédéric Chopin, Montpellier (34)
  • Festival Art Récup, Terra, Lunel Viel (30)
  • Artothèque Babart, Saint Ambroix, Argilliers (30)
  • Les Sarabandes, La Palène, Marcillac Lanville (16)
  • Atelier-Galerie Agit'hé, Barcarès (66)
  • Duo Terre/Tissu avec Carole Bonnaventure, Pèzenas (34)
  • Journées Textiles, Couzeix (87)
  • Expo « Le Pot », Jardin Médiéval, Uzès (30)
  • Danse et Mouvements, O.T. St Affrique (12)
  • Supermarché de l'Art, Centre Culturel, Rignac (12)
  • Bann'Art, Festival d'Art Actuel Banne (07)
  • Epicerie de l'Art, Babart, Argilliers (30)
  • Biennale Hors les Normes, Bibliothèque du 3e, La Sauce Singulière, Lyon (69)
  • Festival Passages à l'Art, Les Aresquiers (34)
  • Artothèque, Rieupeyroux (12)
  • Zone Artistique, La Recyclerie, Anduze (30)
  • Textile Passion, Mairie du 6e, Paris (75)
  • Galerie Lionnes de Kaolin, Oingt (69)
  • Terre / Tissu, Praz les Arts, Praz sur Arly (74)
  • Féminin Singulier, Apacop, Ambert  (43)
  • Rendez-vous Singuliers, Saint Félix de Lauragais (31)
  • Musée d'Art Contemporain, St Cyprien (66)
  • Résidences de création avec expo, Chapelle de Salinelles, Sommières (30)

      Collectif Avis de Pas.sages – Caravanes d'Artistes

            °     Les Journandises, Journans (01)

            °    Salon des Arts du Feu, Martes Tolosane (31)

  • Praz Les Arts, Praz sur Arly (74)
  • Rencontres Art d'Humour et Fantaisie, Le Nid à Ressort, Saint Gervais (74)
  • La Croisée des Chemins, Les Houches (74)
  • Les Mythimages, Espace Eqart, Marciac (32)
  • Caravane Bazar, Babart, Argilliers (30)
  • Biennale Hors les Normes, Gleizé  (69)
  • Festival Avis de Pas.sages, St Cyprien (66)
  • Rencontres Singulières, Port Barcarès (66)
  • Aux Arts Citoyens, Apacop, Marsac en Livradois (63)          

2016

Espace Artistique Salon L'Aiguille en Fête / Paris (75)

Le Hang'Art / Saffré (44)

Galerie Moutt'Art / Clermont Ferrand (63)

Galerie WAM Créateurs / Cahors (46)

"Regards Textiles" / La Celle St Cloud ( 78)

Les Plumes du Paon Espace Galerie / Avignon (84)

Galerie d'Oc / Lespignan (34)

100 CM2 / La Rue des Arts / Carla Bayle (09)

 

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

 

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

 

 

05/07/2016

Michèle Charbonnier et Bernadette Suire ont exposé leurs encadrements à la Galerie d'Oc en décembre 2015

L’encadrement, c’est un art, c’est un plaisir … Celui de mettre en valeur un document, une photo, un objet …, une broderie. On ne regarde pas l’œuvre d’un «encadreur» comme celle d’un peintre ou d’un photographe.

On apprécie d’abord l’originalité de sa présentation, la difficulté de la technique utilisée, la qualité de l’exécution, le choix des éléments décoratifs … c’est une passion, donc un partage.

Des réalisations, toutes plus originales les unes que les autres. Photos, dessins, cartes d'art et objets sont mis en valeur par différentes techniques utilisant la superposition de cartonnettes recouvertes de papier coloré ou texturé, jouant avec les perspectives et le relief. Cela passe par du pliage, de la géométrie, de la découpe, de la peinture, de la sculpture mais surtout par l'imagination, la précision du geste.

Cliquez pour voir les photos de Michèle Charbonnier.

Cliquez pour voir les photos de Bernadette

AfficheA4-1.jpg

28/03/2016

Françoise Cassan expose les photos du Village de Lespignan

Rte de Beziers53 copier.jpg

Lespignan,sécurité,projets,

20/09/2015

Trosdene Expose à la galeried'Oc jusqu'au 15 Octobre 2015

Trosdene37.jpg

TROSDENE

PEINTURES NUMERIQUES

trosdene;peintures numériques,artssingulier,galerie d'oc,lespignan,hérault

 

Né en 1970 à Toulon, j'habite à Mérignac près de Bordeaux. Toutes mes peintures sont réalisées sur Paint. C’est le logiciel de dessin fourni sur tous les PC.

Je suis autodidacte. J'ai commencé à m’intéresser à Paint en 1990 au cours d’un séjour aux Etats-Unis. Pour la première fois, j'avais un ordinateur entre les mains et j'ai découvert ce petit logiciel simplissime à utiliser. C'était sur Paintbrush (ou MacPaint à l’époque), la version Mac.

Je faisais un peu de peinture et de dessin et j'ai été tout de suite très attiré par ce nouvel outil. Je suis rentré en France où je n'avais pas d'ordinateur pour prolonger l'expérience. J'ai donc continué à dessiner et à peindre de manière traditionnelle, plus ou moins convaincu par ma production... Je fréquentais assidûment la bibliothèque de la fac, davantage plongé dans les ouvrages d'art que dans ceux qui m'auraient permis de briller dans mes études de langues étrangères.

Et puis, 20 ans après mon premier contact avec le dessin numérique, j'ai découvert sur un ordinateur tout neuf que Paint, toujours aussi basique et génialement simple d'utilisation, avait évolué, offrant davantage de possibilités graphiques comme des lavis, des crayons de couleur, des pastels gras etc. J'avais abandonné toute activité graphique et artistique depuis longtemps. Je m'y suis remis. J'ai commencé à montrer mes dessins à mes proches, puis sur Facebook. J'ai reçu des encouragements qui m'ont motivé pour continuer. J'ai commencé à faire des tirages, des encadrements et une petite expo dans le centre social de mon quartier (Le PUZZLE à Mérignac) fin 2014.

C'est le médium qui a fait le peintre. Je ne me serais sans doute pas remis à peindre sans l’ordinateur. Pourtant ma culture picturale est très classique et s'arrête à l'art moderne et à l’abstraction du XXème siècle. Mes peintres de référence sont Picasso, Matisse, Dufy, Manguin, Bonnard, Bram van Velde, rien de très actuel...

J’aime les couleurs vives et franches. Pas électriques ou fluo comme on voit quelquefois dans la peinture numérique. Ma palette est plutôt limitée même si j’intègre de plus en plus de beiges, de mauves, de gris, de roses… Le numérique offre des facilités pour créer et retrouver sa palette d’une toile à l’autre. Parfois je travaille en noir et blanc ou en rouge et noir.

 

Trosdene8.jpg Trosdene7.jpg
Trosdene15.JPG Trosdene16.JPG
trosdene;peintures numériques,artssingulier,galerie d'oc,lespignan,hérault

30/08/2015

Jane Appleton expose à la Galerie D'Oc de Lespignan juqu'au 17 septembre 2015

AppletonJanePortrait962.jpg

 
   

Jane Appleton

Née dans le Yorkshire en Angleterre en 1968.

A étudié la Bijouterie Contemporaine à l’Ecole d'Art et Design d'Epsom, puis le Design en 3-D utilisant bois, métal, céramiques et plastiques à 1’Université de Brighton.

La création d'images était, et est, une partie inextricable de ma vie depuis ma petite enfance. La soif de l'exploration des techniques et des matériaux différents est illimitée, partir à i' aventure dans les perspectives et les expressions différents donne des images nouvelles, fraîches et surprenantes.

Mes influences sont et ont été extrêmement variées ; peignant des fresques dans des restaurants et des boîtes de nuit, des enseignes, dessinant des affiches publicitaire, des miroirs en passant par la photographie à Brighton jusqu'à la prise de vue de graffitis, la peinture et le collage pour illustrer la vie quotidienne dans la Languedoc.

Ici le paysage et l’architecture sont éclatants d’images qui, des vignobles aux cathédrales, attentent d'être captés. La culture est riche de traditions et de festivals méritant d'être célébrés et perpétués. -

Mon intérêt comme artiste peintre est de capter l’essence du sujet. Parfois, peut-être, c'est un sentiment, une humeur ou une sensation; quelquefois c'est une histoire qui se raconte et; de temps en temps l'image est tout simplement la beauté d' une ligne ou I' énergie de la couleur .

Appleton944.jpg

Appleton945.jpg

Appleton934.jpg

Appleton986.jpg

05/04/2015

Jean-Pierre Loeffler expose à la Galerie D'Oc de Lespignan jusqu'au 30 Avril2015

Ma démarche, je la définirai, comme un hymne à la joie, où le bonheur, l’humour, et le plaisir de vivre en seraient les maîtres mots.

Mes personnages dansent, mangent, boivent, s’amusent, rigolent. Ils ne s’en privent pas, bien au contraire, à deux doigts de faire de l’art, une grosse farce.

Comme s’il s’agissait d’un pied-de-nez face à la morosité.

Je n’irai pas par quatre chemins pour vous dire, que je m’amuse moi aussi, avant tout, mélangeant le sérieux au dérisoire.

Parfois comme par enchantement des animaux s’introduisent dans mes tableaux. Ils participent aux fêtes et aux réjouissances en s’unissant intimement à nos vies et à nos espérances.

C’est pour toutes ces raisons que je peins.

JP-LOEFFLER.

Tout petit, déjà, la peinture était pour lui un plaisir, une façon de traduire ses émotions. Son parrain remarque alors son talent. Il lui donnera l’envie d’aller plus loin et vers ses 16 ans Jean-Pierre se mettra à peindre régulièrement par passion.

Il rencontrera des artistes parisiens, des professeurs, des « penseurs »… Il évoluera dans la rue du Pot de Fer, à Paris, et sera poussé pour s’inscrire aux Beaux-Arts.  Pourtant, un peu anticonformiste, il préfèrera passer d’ateliers en ateliers que de suivre un cursus normal. Pour vivre il trouvera un emploi puis un métier, mais la peinture ne devait plus le quitter.

Né en 1947, maintenant à la retraite, il y consacre pas mal de temps mais profite aussi de tout ce que la vie peut lui offrir.

C’est dans ce sens qu’il s’est plusieurs fois engagé contre la morosité, contre la violence, préférant le bonheur et la vie, des éléments que l’on retrouve dans ses toiles. Publié dansCulture,

 

 

 EXPOSITIONS

GALERIE AKKA (BEZIERS) 1985

GALERIE SINGULIERE (SETE) 1988

GALERIE ACTE 4 (MONTPELLIER) 1991

DOMAINE SAINT-MATHIEU (BESSAN) 1998

LA MEDIATHEQUE (PEZENAS)2001

CONSEIL GENERAL DE L’HERAULT (SETE) 2002

PALAIS DES CONGRES (CAP D’AGDE) 2004

GALERIE THIERRY VEAUX (ISLE sur la SORGUE) 2009

St-ART. FOIRE européenne d’art contemporain

PARC des EXPOSITIONS, STRASBOURG, WACKEN 2009

GALERIE ANNE CROS (PEZENAS) 2011

GALERIE FEILLE (PEZENAS) 2011

 

FIEST’A A SETE 2012 (Théâtre de la Mer)

MEDIATHEQUE (PEZENAS) 2012

POUSSAN (Foyer des Campagnes) 2013

Hôtel des Barons de Lacoste (PEZENAS) 2014 Mirondela dels Arts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01/12/2014

Cathy Guillot expose à la Galerie D'Oc de Lespignan

       

SCN5798.jpg

Cathy Guillot

Sculptures  Bois  Flottés

Du bois, emporté par le vent et l’eau, façonné, sculpté  par la force des éléments, vient finir son voyage sur nos côtes.

Depuis des années, je ramasse sur les plages ces « trésors » échoués.

Les traces d’usures, traces du passé naturel ou humain de ce bois me fascinent.

Leurs formes, leurs textures, leurs couleurs m’inspirent différents univers.

Alors je les assemble, et donne à voir ce travail de sculpture de  la nature.

 Je choisis  d’intervenir  très peu sur les formes existantes,  accentue une courbe parfois, ajuste, combine d’autres matériaux de récup,  végétaux ou fer rouillé, proposant des esquisses de figurations primitives.

 

Mado Ossikian expose à la Galerie D'Oc de Lespignan

camera.gif

 

Madeleine Ossikian Cliquez pour voir son BLOG

Née à St Étienne (Loire) en 1970.

Artiste professionnelle, inscrite à la maison des artistes depuis 2006.

Réside et travaille à Pézenas(2 rue canabasserie) dans son échoppe,.

Expose avec le collectif « Avis De Pas Sages », sur les routes de France.

Mots clés : Peinture naïve, singulière, art contemporain, art singulier, colorées figurative, arménienne.

Je suis née avec la route en héritage et la mémoire des hommes et des femmes d'un autre temps, d'un autre pays, d'une autre vie. J’aime les faire vivre dans mes tableaux, témoins d'un temps révolu à travers une peinture colorée figurative et actuelle. Et lorsqu'il s'agit de personnages imaginaires, ils nous content des histoires d'enfance: guerrier, princesse, folklore, individu farfelu et extraordinaire......

Études

- Diplômée d'arts plastiques à l'université de Saint Étienne, Maîtrise et DEA. avec Mention (1993-1994)

- Boursière ERASMUS : 6 mois d'études à l'académie royale des beaux-arts de Liège (Belgique).

Formations

- Formation pédagogique d'intervenant artistique » menée par le CEREF (Lyon, 2 mois 96)

- Connaissance de l'environnement artistique institutionnel et privé menée en collaboration par Solid'Arté, le CEFRA, ARSEC ( Lyon, 3 mois, 1996).

Enseignement

- Enseignement des arts plastiques pendant 15 ans en milieu scolaire et périscolaire, enfants et adultes.

Compétences diverses

- Réalisation de près de 30 fresques murales (particulier,commerce, chapelle...)

- Animation d'un diaporama « Art et accouchement » St Étienne (1997) Rouens (2000)

- Film (DVD, Cdrom, VHS) sur mon travail de peinture (2006) de 18min, réalisé par Raymond Livrozet (Madray création)

Madeleine Ossikian - Expositions

Musées

Exposition de fin de résidence/intervenante en collège « Jean Olibo », au musée d'art

contemporain de saint Cyprien, (66) , mai 2013.

Exposition au musée des Beaux Art de Pau (64), 2012 avec le collectif Happy Art

Château/musée de Boën,(42) exposition individuelle )2008,

Journées des métiers d'art, musée du chapeau, Chazelles sur Lyon (42) 18 au 21 nov

Galeries d'arts

Ouverture de ma propre galerie à Pézenas (Echoppe, 2 rue Canabasserie) 2013

Galerie « poussière d'étoile » Sauve (31)2011 / 2012, « Over bouquet » galerie de fleurs (34) 2011,

«Des couleurs et des vies» Caveaux des Arts , (42)St Galmier, Nov 2009. Caveau des Arts, St

Galmier (42) sur le thème des chevaux, Galerie « Artefact », St Paul en Jarez (42) fév 2009,

Galerie «Rue des artistes», St Etienne (42) déc 2008, Galerie «Tralala la lune», St Etienne (42)

oct 2008, Patatr'Art, (69) Riverie, 2008, MAC (maison d'art comtemporain) (01) Pérouges,

L'auberge des arts, Givors (69), janv 2007 ; Galerie « Couleur Baroque » St Étienne (42), 2006,

Galerie « L'épicerie d'art » Sainte croix en Jarez (42) 2006, « La vitrine » mairie de la Talaudière

(42) 2006, « La fée Carabine » St Galmier (42) 2006, « le comptoir de Zanzibar » Chambles (42)

2005

Divers Sur le thème de « Frida Kahlo » en collaboration avec l'artiste Veronique Dominici :

Chapelle St Michel , Avignon, avril 2011et Médiathèque d' Argeles sur mer (66) 2012, «Vision d'art

sacré» Association Jean Tallaron, (69 )Larajasse, 2008, Maison de l'artisanat d'art, Saint Paul en

Jarez (42) janv 2008, Office du tourisme du haut Forez, St Martin en Haut (69) 2007.«Figuration

critique», palais Bondy, Lyon (69) juin 2007,«Rencontre des toiles» Ménerbes, (Lubéron)

2007,« Artistes européens » maison de L'europe, Lyon (69), mai 2007, Jumel'Art expo collective

entre le Chambon Feugerolles et Herzebrock-Clarholz (Allemagne) oct 2004.

Projection du DVD de mon travail de peinture (2006) de 18 min, réalisé par Raymond Livrozet

(Madray création), fort de Vaise, Lyon (69) 2007

Festivals d'arts : Les sarabandes (16) 2014,Mythimage (Gers,32) 2014, Babart (31) 2014,

Villeneuve les Maguelones (34 ) 2009. 9, 11, 13 ème Festival d'Arts singuliers de Banne (07)

2007, 2008, 2009- Frontignan les Aresquiers (34) ; 2011,2012 Miermaigne (28) 2011, festival

« aux Arts citoyens » Saint Amant Roche Savine et Marsac (63) 2011, 2012. Abbaye de Charlieu(42), 2008.- bouillon d'art, Collias (31) 2011.

Expositions parmi la communauté Arménienne : X ème salon des artistes Arméniens

internationaux, Lyon (69) juin 2013, Péniche Anako (Paris) juin 2013, JAF de Marseiile (13) 2012,

Fondation Bullukian, Lyon (69), 2007 , Salon de l'UGAB,APECLE (69), 2010, Section UGAB Jeune (69) 2011, MCA (38) Vienne, 2009, Festival «ARA» Althen les paluds (84) 2009, valence 2010,

 

 

04/11/2014

Jean-Jacques Royo expose à la Galerie D'Oc jusqu'au 27 Novembre

  ROYO Jean Jacques

Né le 10 Novembre 1955 à Pau . 64 . Pyrénées Atlantiques

Je zappe sur mon enfance et les études que je n'ai pas fait préférant gribouiller ou regarder par la fenêtre
pour voir si à l'extérieur quelque chose se passait pendant que les profs faisaient leurs cours.
Mon histoire picturale a commencée au cours d'un voyage

BOMBAY 1978 :
Seconde année que j'habite en Inde. Plus un rond dans les poches.

Pas question pour moi de faire la manche en tendant la main.
Que pouvais je proposer en échange de quelques pièces?
La seule chose que je savais faire étant de dessiner, je me suis procuré une boite de craies banches.
Et j'ai dessiné par terre ( sur les trottoirs de Bombay ) mes personnages déjantés.
Les indiens ont vraiment beaucoup aimés et j'ai pu à l'époque vivre de mes créations.

De 1978 à 1987 : c'est la vie d'aventurier ( voyages dans une vingtaine de pays ).
1987 : Je m'installe en Drôme provençale. Premières créations sur toiles .
Les grands formats sur toile seront réalisés dans les années 90. Période riche en créations
La naissance de deux enfants fait que les moments de créations connurent des hauts et des bas
1996 : Je m'installe en Ardèche Méridionale . Je me plonge pendant deux ans dans les créations numériques.
Mais j'ai senti que ce n'était pas mon domaine .Reprise des pinceaux .
2005: Internet me fait sortir de l'ombre. Vente des premières oeuvres sur un site spécialisé.
ou près de 3000 oeuvres seront vendues .
Présence dans les collections particulières de nombreux collectionneurs en France et à l'étranger.
2006 - 2012: Participation à de nombreux Festivals et Expositions collectives et personnelles d'Art Outsider .
2013 : Désormais présent dans diverses Galeries en France et à l'étranger.
Présence dans la collection de Mme Cérès Franco
2014 : Cotation Artprice

Depuis 2014 : Changement de style
Début de nouvelles réalisations – Sur toiles à fond blanc -
Réalisations traitant l'interdépendances de toutes choses -
Créations d'imaginaires dans le cours naturel et spontané des choses

 

11/10/2014

Marcel Deltell expose à la Galerie D'Oc de Lespignan

 

Artiste singulier  marcel deltell,expositions,galerie d'oc,art singulier,lespignan

Marcel DELTELL

Habiter le monde poétiquement...

Dans mon atelier des Mondes et Légendes, je raconte des histoires à travers mes créations : histoires de rois grotesques, de guerres inutiles, d’injustices toujours, mais  aussi de voyages imaginaires, de fêtes carnavalesques ou de cirque, de noces, d’amour des premiers jours...

Mes personnages naïfs, quels que soient les supports que jutilise sont toujours en mouvement, rarement tristes, pleins dinnocence et de vie. Ils chevauchent ou conduisent souvent des animaux extraordinaires qui malgré la peur quils peuvent inspirer, sont dociles, complices même, afin de souligner que tout est possible, que nous pouvons dominer nos peurs.

En habitant poétiquement le monde avec mes œuvres, je continue de croire en la vie et à un monde meilleur.

J’aime me promener sur les plages à la recherche de bois flotté que la tempête a rejeté. Certains bois parlent d’eux-mêmes par leur forme usée ou torturée et sont déjà des éléments de sculpture. D’autres, par assemblage le deviendront.

Avec le bois flotté j’utilise aussi la toile de sac usée, le fil de fer rouillé, matériaux nobles à mes yeux, ainsi que d’autres objets de récupération au gré de mes trouvailles et de mon imagination.

Les personnages en argile et bande plâtrée donnent vie à mon travail de création.

 http://marceldeltell.wix.com/cdml

 

marcel deltell,expositions,galerie d'oc,art singulier,lespignan marcel deltell,expositions,galerie d'oc,art singulier,lespignan
marcel deltell,expositions,galerie d'oc,art singulier,lespignan marcel deltell,expositions,galerie d'oc,art singulier,lespignan

18/09/2014

Monique Martinez Expose à la Galerie D'oc de Lespignan en Septembre 2014

Monique Martinez

Artiste Peintre Plasticienne

tel : 06 07 70 29 90

mail : monique@mmbulle.com

website : www.mmbulle.com

DEMARCHE ARTISTIQUE

Monique Martinez peint depuis une trentaine d'années, essentiellement par "séries". Les thèmes apparaissent au gré des rencontres : l’univers de la ville, les murs, les chantiers, les paysages, les champs, la couleur… 

La série « Matières »  présentée ici s’inspire des paysages urbains et des murs, qui gardent en eux la trace du temps et de ceux qui sont passés et ont laissé une empreinte : des cicatrices, des graffitis, des mots.

…« …Comme pour les femmes et les hommes : ils ont chacun leur vécu, leur passé et leur peau… cette peau qui sert et qui permet de se montrer à l'autre, et qui recouvre, qui cache et en même temps montre, qui montre ce que l'on veut cacher. »

Dans la série « Couleurs », on ressent clairement l’influence du soleil et de la luminosité méditerranéenne, ainsi qu’un travail plus « sec » des pigments et des poudres colorées.

La question n’est pas de définir le style précisément entre figuratif et abstrait.

La matière épaisse, granuleuse est, en même temps, grandes plages entre narration et abstraction.

C’est souvent une première vision esthétique de couleurs douces ou appuyées, avec un équilibre rassurant, qui incite à rentrer dans la profondeur des tableaux. Puis l’émotion surgit et impose d’en découvrir l’ambigüité, la face cachée, aidé en cela par les signes, parfois les mots qui se promènent sur la toile.

Monique Martinez est artiste peintre autodidacte, peintre, plasticienne et art numérique 

Elle a étudié l’histoire de l’art et a suivi différents cursus : sculpture-modelage, cuisson raku, travail sur pierre tendre, travail du plâtre…

Elle a également suivi des modules sur le travail numérique : photo, photomontage.

En 2009, elle abandonne sa carrière professionnelle afin de se consacrer pleinement à l’art.

Son travail sur la peinture s’enrichit aujourd’hui avec d’autres médias : la création numérique (collages numériques), la photo, les collages, quelques installations. 

Elle a exposé dans plusieurs galeries à Paris et plusieurs salons en France depuis 2003.

Elle a également exposé dans d’autres pays : Biennales d’art contemporain en Chine en 2005 et 2006, au Mexique en 2006, en Allemagne en 2009.

  Monique Martinez partage aujourd’hui son temps entre son atelier de la région parisienne et son atelier dans l’Hérault

 

Martinez340.jpg Martinez222.jpg
Martinez323.jpg Martinez324.jpg

 

13/08/2014

Inauguration de La Galerie D'Oc, hommage à Simone Boulaz Montandon.

PhotoSimone.jpg

Simone

1920-1986

Simone était autodidacte elle a vécu à Genève, s’est toujours intéressée à la peinture. Lorsqu’elle sortait, elle avait dans son sac un calepin, un crayon un petit pot avec de l’eau, une boîte d’ aquarelle.

Elle « croquait » tout ce qu’elle voyait.

Elle a participé à des expositions d’artistes amateurs, Elle a participé à des concours et a gagné un prix.

Comme technique, elle a tout essayé, peinture à huile, aquarelles, gravures.

Lors de ses voyages, elle ne prenait pas de photos mais dessinait.

J’ai hérité de toutes ses œuvres, Je trouve bien de les exposer.

AquarellesSimoneVendu157.jpg Mai1985Simone Bouquet156.jpg Juillet1984Simone LaTour de Peilz162.jpg
     
     

Djihem Inaugure la Galerie D'Oc de Lespignan en Novembre 2012

 
IMG_2475.jpg

Peintre autodidacte, je suis un artiste français d'origine bretonne installé dans la région de Perpignan. Après une période singulière relativement variée et colorée, je propose depuis le début de l'année 2012, des oeuvres en noir et blanc qui marquent un tournant dans mon parcours artistique. En effet, j'ai décidé d'apporter une certaine maturité à mon travail dans le soucis de mettre en avant mes influences artistiques* et mon intérêt pour l'art brut, l'art singulier, la figuration libre et l'art tribal. Quant à mes nouvelles oeuvres, je prends un réel plaisir à les réaliser et je pense les décliner, dans le futur, en y apportant de la couleur et en explorant diverses techniques et collages car je n'aime pas faire toujours la même chose. Mon avenir artistique réserve donc encore quelques surprises... *Jaber, Chaïba, picasso, Dubuffet, basquiat, Combas, Keith Haring... Site web : http://djihem.com - E mail : djihem@hotmail.fr Jean-Marc Huet - 14 rue des Tamarins - 66140 Canet-en-Roussillon - Tél. : 06 43 44 26 73

02/08/2014

Corrine Medina Saludo expose ses Peintures à la Galerie D'Oc de Lespignan

Exposition du 31 juillet ai 28 Août 2014

galerie d'oc,lespignan,art singulier,peintures,expositionCorinne Medina-Saludo

Née à Poitiers est un peintre français.

Sa position est celle d'un engagement vers un art explicitement humaniste, en tant que peintre représentatif d'un art actuel, figuratif.

Elle utilise, en peinture, des méthodes venues de la danse contemporaine dont elle est issue, notamment la perception kinesthésique des corps et de l'environnement, ce qui l'amène à créer en 2000, la notion de «figuration kinesthésique», proche de l'Art singulier.

Les formes ainsi perçues présentent une expressivité subjective, empreinte de dimorphismes. Elles s'organisent et s'encastrent sur la toile en composition rythmique et colorée. D'où une grande connivence également avec la musique.

Elle est élue artiste de la Fondation Taylor, Paris, en 2005, puis successivement la même année, membre de l'Académie d'Art Moderne de Rome.

Elle a reçu en 2002, des mains de Dominique Chapelle (Société des artistes indépendants), la Toile d'or de la Fédération nationale de la culture française, pour l'ensemble de son œuvre peint, après avoir exposé au Salon des artistes français à Paris.

Expose en Allemagne, Espagne, France, Italie, Canada, Portugal, États-Unis, Ukraine, Chine. En 2006, participe à l'opération nationale Nuit européenne des musées, organisée par le Ministère de la Culture (France).



05/07/2014

Serge Nouchi Photograhe expose ses oeuvres à la Galerie D'Oc de Lespignan

galerie d'oc,serge nouchi,lespignan,photohraphe,photosGalerie d'Oc à Lespignan, Exposition des Photographies de Serge Nouchi pour un mois

Le Vernissage des œuvres photographiques de Serge Nouchi a eu lieu le jeudi 3 juillet 2014 avec un public nombreux et avertit qui a envahi la galerie pressant de questions l'artiste et Françoise Cassan qui recevait merveilleusement les visiteurs, souriante comme à son habitude, les régalant de moultes petits fours de sa composition.

Serge Nouchi venu de Créteil avec ses œuvres, nous fait partager sa passion pour la photographie mais revues et corrigées par les techniques modernes qui lui ont permis de retrouver sur numérique des diapositives qui datent de plus de 20 ans !!!

Une façon originale de nous faire part de ces voyages à travers l'Asie tout en gardant un œil sur l'actualité! 

Ses photographies sont toujours d'actualités et pourtant on sent bien le poids des ans dans les rides des grand- mères travaillant manuellement et ces enfants qui déjà n'en sont plus, si l'on en juge par le manque de jouets autour d'eux!!!

La pixellisation à mis l’accent sur les mains de ce jeune moine bouddhiste qui dialogue avec ses frères et le ciel semble se joindre à sa gestuelle pour le cibler, tel un messie !!!

ne manquez pas de passer à la GALERIE D'OC à LESPIGNAN POUR voir ou revoir  ces œuvres qui  ont séduit "tibili" par leur simplicités et leurs couleurs chatoyantes et gaies!

 

inde_006Fs.jpg

 

 Visitez le blog de Serge Nouchi

 

 

ArticleMidiLibre.jpg

 

 

 

 

 

 

01/04/2014

Mireille Richefort expose à la Galerie D'Oc le jeudi 10 Avril 2014

Mireille Richefort expose quelques toiles en avant première.

Mireille RICHEFORT se définit elle-même comme une peintre naïve et parfois comme une peintre aux accents surréalistes. Mais n'est-ce pas là une définition qui cache une modestie. Mireille Richefort est elle-même et sa peinture doit lui ressembler : spontanée, chaleureuse, sans a-priori, pétillante de vie. Certains verront dans ses toiles quelques références, bien sûr à Chagall, à Dali mais aussi à Dufy. Mireille Richefort ne se laisse pas influencer, ce qu'elle emprunte au grand jour c'est pour s'en servir, pour ajouter un peu plus de richesse à ses scènes. Car ses toiles nous ramènent également aux scènes de Bosch et lorsqu'on s'approche d'un groupe de personnages à celles de Renoir, plus intimistes.

Mireille Richefort nous redonne le sens de la vie et c'est là l'essentiel.

Sudawadee Chanpiwat

Mireille Richefort qui amène gaîté et fantaisie dans chacune de ses toiles dotées d'humour et de poésie. Une explosion de couleurs et de personnages qui vous transportent dans un univers ludique empreint de bonne humeur.

Mireille Richefort, passée par les Beaux-arts de Nancy et les Arts Déco de Nice, est installée Narbonne et se consacre à l'art naïf. Elle aime à peindre sa région : les scènes de vendanges, les mariages dans les villages, la plaisance auprès du canal du Midi, la foule sur les marchés locaux, le carnaval de Narbonne, les parties de pétanque… Ses huiles et aquarelles grouillent de personnages et elle croque toujours des attitudes amusantes et très colorées. Elle expose depuis trente ans dans la région où elle a obtenu de nombreux prix. Son grand projet pour cette année est de participer au Festival des Naïfs qui se déroulera en Pologne au mois d'août.

La Dépêche du Midi

 

mireille richefort,galerie d'oc,lespignan,art singulier

mireille richefort,galerie d'oc,lespignan,art singulier

mireille richefort,galerie d'oc,lespignan,art singulier

mireille richefort,galerie d'oc,lespignan,art singulier

Carole Périquet "Pépètacaroles" expose le 10 avril 2014 à la Galerie D'Oc

expsition,galerie d'oc,artsingulier,lespignan,carole périquet,pépèteacaroles expsition,galerie d'oc,artsingulier,lespignan,carole périquet,pépèteacaroles
expsition,galerie d'oc,artsingulier,lespignan,carole périquet,pépèteacaroles expsition,galerie d'oc,artsingulier,lespignan,carole périquet,pépèteacaroles

Carole Perriquet

Les Pépèteacarol

Tel : 06.79.12.79.50

Autodidacte  depuis maintenant plus de 20 ans, mais finalement de toujours….

J’ai commencé par la peinture sur porcelaine étant attirée par le blanc intacte des pièces émaillées. J’ai donc peint durant une dizaine d’années. Puis, l’envie de tourner l’argile, de la modeler s’est imposée, alors je m’y suis engouffrée avec passion. Mais je devais faire des pièces relativement petites pour la cuisson, dans mon four céramique, c’est alors que je suis  « passée » tout naturellement au papier.

Plus de limite dans les grosseurs, les grandeurs alliant aussi les couleurs, je peux dire aujourd’hui que j’aborde mon travail de papier comme une sculpture, et que je décore ces sculptures comme autrefois je peignais la porcelaine…

Mon travail est fait de papier- de grillage – de fil de fer – de carton et de soleil ‘pour le séchage).

Tout ce qui peut être récupéré.

J’aime cette idée de récupération, elle me permet de flâner, de mieux voir, de rêver.

J’aborde mon travail de papier comme une sculpture.

Dès que l’armature, la structure, le squelette est esquissé vient le moment du papier encollé, déchiré, assemblé et des personnages prennent forme au gré de mes envies, de mes humeurs du jour ou de la nuit, et de leur propre qualité et résistance. Des couches et des couches de papier s’accumulent.

Puis, c’est au soleil d’agir.

C’est l’été que « l’accouchement » est le plus important (quelques heures suffisent au séchage). L’hiver, ces personnages resteront ainsi 3 à 4 jours près du radiateur.

C’est un travail de patience, de longue haleine, mais c’est toujours un travail instantané, réalisé dans l’urgence, un mouvement d’un coup figé et pourtant c »est chaque fois quelque chose de nouveau qui prend  forme.

Viens ensuite la finition : le collage, la couleur, la peinture c’est selon.

Avec 6 à 7 couches de vernis, ces pépètes traversent le temps insouciantes, tout en légèreté.

Et parfois il m’arrive de ne plus faire la différence entre elle et moi….

Au point de ne plus savoir qui créée qui ? Crique craque!

Une nouvelle pépète existe !

 

expsition,galerie d'oc,artsingulier,lespignan,carole périquet,pépèteacaroles

 

 

 

 

 

25/02/2014

L'école Maternelle de Maraussan expose à la Galerie D'Oc de Lespignan.Visite sur rendez-vous. 0467 37 03 72

galerie d'oc,ecole maternelle de maraussan,exposition,lespignan

galerie d'oc,ecole maternelle de maraussan,exposition,lespignan

galerie d'oc,ecole maternelle de maraussan,exposition,lespignan

galerie d'oc,ecole maternelle de maraussan,exposition,lespignan

 

Ce matin, 2 classes de maternelle de Maraussan en visite chez « tibili » à la Galerie d’Oc à Lespignan. Quel bonheur de voir leurs yeux émerveillés en découvrant leurs tableaux au milieu de ceux de « tibili » dans sa Galerie d’Oc qu’ils ont parcouru de haut en bas avec moultes commentaires ! Que du bonheur pour l’équipe de Françoise qui accueillait ces deux classes de maternelle de Maraussan. Pensez donc, c’est une journée extraordinaire pour ces petits bout de choux de quatre à six ans d’avoir pris le bus pour venir à Lespignan, rencontrer Jacques Cassan « tibili » chez lui, à La Galerie d’Oc, où les œuvres communes de ces artistes en herbe qui ont dans leurs classes appris à observer dans les détails les tableaux de l’artiste. Très bien encadré, ils ont été très sages et polis, appréciant l’encas rafraîchissant qui leur a permis de voir et de commenter les premières œuvres de « tibili » dans la salle-garage qui décèle des tonnes de trésors. Dans la galerie ils ont découvert des livres des histoires de «tabala et tubulu» qui ont été imprimés par Les enseignantes, ainsi que des petits livrets avec leurs œuvres pour garder un souvenir de leur travail en classe.Ce jeudi 20 février, « Belle » était à la fête et son bonheur était entier lorsqu’elle recevait une caresse d’un enfant ou un mot gentil. Elle allait de l’un à l’autre leur présentant son coussin préféré pour leur signifier sa joie de les recevoir.Nous attendons avec impatience l’impression des enfants qui n’en doutons pas raconteront leur journée avec les couleurs de « tibili »! Bravo à tous pour ces émotions qui resteront à jamais gravées dans toutes les mémoires.

N’oublier pas le VERNISSAGE de l’exposition demain, VENDREDI 21 à 18h30, avec n’en doutons pas beaucoup de parents et élus de Maraussan pour cette première expérience très positive.

 

21/10/2013

Les Artistes de la Région exposent à la Galerie D'Oc de Lespignan

Gilbert Carraz

Caraz288.JPG Port Maltais (Gilbert CARRAZ).JPG
   

 

Né dans un village des hauts plateaux du Sud algérien, aride et rude baignant dans un soleil intense qui apporte un éclat éblouissant à toutes choses, c’est là que tout petit j’ai vu mon père peindre et dessiner des paysages sahariens.

Cette intensité lumineuse faisait disparaître la vibration des couleurs en les fondant dans un spectre d’ocre et de bleu ciel.

Cette relation avec ces éléments a ancré en moi ce besoin de lumière dans une recherche de restitution de vibration des teintes dans ma palette de couleurs.

A l’âge de 14 ans j’ai suivi durant un an des cours de dessin enseigné par le professeur Deleuze des Beaux-Arts à Alger, puis je suis parti avec mes grands-parents à Nice ou faute de moyens financiers, j’ai continué à peindre quelques œuvres à la gouache sur cartons.

.Une autre passion évoluait en parallèle à celle de la peinture : le théâtre. Je suis donc parti à Paris de 18 à 20 ans, tenter l’aventure auprès de différents professeurs d’Art dramatique me permettant de côtoyer le milieu artistique (peintres et comédiens).

Après un parcours professionnel en architecture et en bureaux d’études, où j’ai toujours été intéressé aux nouvelles formes architecturales et modernistes.

J’ai à 55 ans, suivi les cours de peinture PARRAMON de Barcelone, enseigné par le Professeur Francesc Artigau, pour acquérir et perfectionner les techniques nécessaires à la reprise de ma passion..

J’ai réalisé à ce jour plus de 150 tableaux et autant d’aquarelles dans divers domaines souvent inspirés par mon carnet de croquis ou de photos prises au cours de mes nombreux voyages à travers le monde.

J’ai participé à plusieurs reprises à des expositions notamment sur le thème de la tauromachie durant les Férias de Béziers et j’ai été lauréat pour l’exposition 2005 (1er nominé).

J’ai été également remarqué lors de l’exposition de l’atelier « Valras en Couleurs » en Août 2005 ou mon nom et un de mes tableaux ont eu les honneurs de la Presse.

adresse : 5 rue du chalet 34350 Valras-Plage
Téléphone : 04 67 39 64 23 – 06 95 21 11 05
Courriel : gilbertcarraz@free.fr

 

Pierre ROUSSARIE (peintre amateur !)

Roussarie286.JPG Minerve (Pierre ROUSSARIE).jpg

Mon parcours !

 

Un jour je vis un artiste qui peignait face à l’océan. M’approchant discrètement pour l’observer j’eus la grande surprise de voir sur sa toile un magnifique bouquet de fleurs en train de se réaliser ! L’artiste m’expliqua que son amie l’avait invité à déjeuner et que les fleuristes étant fermés, la seule solution pour lui offrir des fleurs était de lui faire un bouquet ! La qualité de l’oeuvre et la rapidité d’exécution dans de telles conditions on déclenché ma motivation et le début de mon parcours. Je me suis donc inscrit dans un atelier de peinture où j’ai appris les techniques : aquarelle, pastel, acrylique, huile, J’ai participé à plusieurs festivals de peinture en France et les arts de la rue .Je suis descendu vers le sud à Valras en couleurs, à la recherche du beau temps et des belles couleurs ! Je me suis lancé vraiment dans la peinture à l’huile. Utilisant les couleurs très « chaudes » caractéristiques de la région, combien agréables et innovantes pour moi ! Le patrimoine et les « plus beaux villages de France » me permettent de réaliser actuellement des œuvres pour satisfaire ma passion.

 

 

René CHESA 

Chesa310.JPG Tableau René CHESA 001.jpg

René CHESA a commencé à peindre très jeune.

 

Il est autodidacte et pratique l’huile au couteau.

Il a toujours peint même pendant sa période active.

Il dit « la peinture c’est mon refuge, elle permet de me ressourcer »

Depuis la retraite, il se donne à fonds dans ses peintures et expositions. C’est un passionné.

Il propose une peinture orientaliste, sur l’histoire du moyen âge et des cathares (il a d’ailleurs obtenu un prix pour « l’attaque du Château de Puisserguier ») mais aussi une peinture paysagiste.

Peindre à l’extérieur c’est ce qui lui plaît le plus.

adresse : 8bis Benjamin Sauri 34350 Valras-Plage
Téléphone : (04) 67 37 49 13 - (06) 68 07 70 52
Courriel : rene.chesa@dartybox.com

 

Yves Sierri

Yves Sierri305.JPG DSCN3234 [1600x1200].JPG

La peinture me permet d'exprimer mes émotions, face à un moment de la journée, devant ce que la nature nous offre.

Autodidacte par refus des contraintes, face à moi-même, devant les difficultés, le plaisir d'avancer ajoute un plus à mon imaginaire.

Si ma peinture peut amener l'observateur à éprouver du plaisir, alors mes difficultés, dans la symbiose des couleurs, seront oubliées.


Les Artistes exposent jusqu'au 14 Novembre

pour visiter la Galerie D'Oc téléphonez au

0467 37 03 72