Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2017

Geneviève Gourvil expose pour la 2ème fois à la galerie d'Oc. du 20 octobre au 16 Novembre 2017

 

portraitGourvil539.jpg

 

geneviève gourvil,artiste peintre,art singulier,exposition,galerie d'oc,lespignan,hérault,occitanie

Dans mes tableaux, je pose l’enjeu pictural comme un poème à travers des dialogues plastiques. En effet, ma démarche artistique s’inscrit dans une recherche intuitive d’unités harmoniques. Il s’agit d’une figuration du monde sensible de l’humain. Mon œuvre est narrative. Je choisis de l’élaborer dans le matériel fertile de l’imaginaire, de la mémoire, du rêve.

Je travaille principalement les techniques à l’eau (aquarelle, gouache, acrylique, ou l’huile à l’eau). Je peins sur carton, bois, papier ou sur toile. Je nourris l’œuvre, que je veux tactile, de textures, d’effets de matières, au moyen de l’acrylique, de médiums d’empâtements et autres. De là, j’associe des éléments variés (fer, mica, papier, tissu, verre...). J’applique diverses techniques : ici et là, je colle, couds, gratte, imprime, incise, incruste... Pour amplifier sa résonance, je prolonge parfois l’œuvre de graphies, prose poétique et cette écriture se déroule autour de la peinture.

 

Je réalise un autre type de travail basé sur les méthodes de la gravure où je privilégie le trait. Il est alors épuré et spontané, et j’apporte à l’image une nouvelle identité en la rehaussant d’encre, de peinture ou de collage.

La richesse des procédés, des matières et des couleurs permet l’évocation d’une innocence presque enfantine qui laisse place aux dualités fondamentales et aux belles nostalgies.

Geneviève GOURVIL

GenevieveGourvil2.jpg

GenevieveGourvil11.jpg

GenevieveGourvil8.jpg

GenevieveGourvil31.jpg


Geneviève GOURVIL

Artiste Peintre

Exposition Permanente : Atelier-Galerie 2, Place Jean Guéhenno 11170 Montolieu

Exposition à venir : Collective : 1 au 19 décembre Petits formats pour 1 grand décembre Galerie la Porte d’Amont, Mirepoix, Ariège

Expositions personnelles :

2017, L’Art caché à Albas, 8ème éd., 30 artistes exposent, Eurocultures en Corbières, Aude

Festiv’Arts, 9ème éd., Chemin des Arts, Arros-de-Nay, Pyrénées Atlantiques

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 4ème éd. Montolieu, « Poésie et matière », Exposition avec Guy Frédéricq, Sculpteur

2016, Serres Lez’Arts, Expositions d’Art Contemporain, Serres, Hautes Alpes

Atelier-Galerie Expression, Caraman, Haute-Garonne

Geneviève Gourvil, Pierre Grinbaum, Chat Robinson exposent, l’Ancienne Forge, Siran, Hérault

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 3ème éd. Montolieu, Exposition avec Bibi Blanchet, sculpteure

2015, Arts Vagabonds en Lauragais, Revel, Haute-Garonne

Peyri’Art, Peyriac de Mer, Aude

Rendez-Vous Singuliers, Chambre bleue, Château, Saint-Félix-Lauragais, Haute-Garonne

Artistes à Suivre, Haute Vallée de l’Aude, Maison de Sue Bell, Granès

Journée(s Mondiale(s de l’Art, 2ème éd. Montolieu, « Portes Ouvertes Ateliers d’Artistes »

Expositions collectives :

2017, « Femin’ellesment Vous » 40 femmes s’exposent, Musée Philippe Aïni Coop-Art-La Marge 2, Serviès-en-Val, Aude

2016, « Cadeaux d’Artistes », Nayart, Minoterie de Nay, Pyrénées Atlantiques

Musée Philippe Aïni, Coop-Art-La Marge 2, Serviès en Val, Aude

50 artistes exposent au profit des personnes réfugiées dans la Haute Vallée de l’Aude, Galerie Le Chantier, Cassaignes, Aude                                                                                                    NBR, 29 artistes exposent, Galerie de l’Echarpe, rue Peyrolières, Toulouse, Haute Garonne Cent Centimètres Carrés IV, Exposition collective, Galerie du Philosophe, Carla-Bayle, Ariège et Ancien Evêché, Sarlat la Canéda, Dordogne

2015, Les Ess’Art(s) au Singulier, Bram, Aude

Galerie d’Art Sophie Julien, Béziers, Hérault

VAE Fondation pour la Recherche Médicale, Maison des Professions Libérales, Montpellier, Hérault

Vente Aux Enchères, RESF, Espace Zand’Art, Carcassonne, Aude

Arts d’Hiver, Alzonne, Aude

« Parcours d’Art en Minervois », Galerie Erin Trunel, Caunes-Minervois, Aude

 

 

24/09/2017

Ces peintres qui ont exposé à la Galerie D'Oc de Lespignan .

La Galerie D'Oc à Lespignan offre un bel espace d'exposition aux artistes.

Les Artistes peuvent exposer leurs œuvres pendant 1 mois.

Nous exposons de préférence des artistes d'art singulier, notre priorité: des tableaux qui apportent une certaine joie de vivre, sans agressivité.

Les Artistes suivants  ont exposés à la Galerie D'Oc.    

 Fabrice L'Hénaff

27 juillet au 17 août

2017

Jacky Schmitt

24 Août au 20 Sept.

2017

 Louis Chabaud le "Pape" de l'art singulier

21 Sept au 19 Octobre 2017

 Geneviève Gourvil

20 octobre au 16 Novembre 2017

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 
 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

Caro Bonaventure

du 4 mai au 1er Juin 2017

Yves Perrin

du 4 mai au 1er Juin 2017

Jean-Louis Salvadori

du 1er Juin au 29 Juin 2017

Maggie Daems

du 6 juillet au

27 juillet 2017 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

Christine Fayon

du 10 Novembre

au 8 Décembre 2016

Nadine Wadbled

du 9 Mars au 6 Avril

2017

Josiane Sudey

du 9 Mars au 6 Avril

2017

Moss

6 Avril au 4 Mai

2017

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig   ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

Eric Mayer

du 25 août au 15 Septembre 2016

Oanan Damman

du 25 août au 15 Septembre 2016

Mireille Hallier

MIHA

du 15 Sept au 12 Octobre 2016

Sylvie Salavera

du 12 Octobre 2016 au 10 Novembre 2016

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

Stéphane Cerutti
Sculpteur
du 2 Juin au 23 Juin 2016
Mario Chichorro

du 23 juin au 21 juillet 2016

Darédo

du 21 juillet

au 16 août 2016

Jean-Baptiste Brun

du 21 juillet

au 16 août 2016

Cerutti8.JPG
 ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig
 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

 Marianne Delamarre Ancarno
03 Mars au 31 Mars 2016
 Michel Pagnoux
du 31 mars au 28 Avril 2016
 Victoria Denim
du 28 avril au 26 mai 2016
 Les Maternelles de Jules Ferry à Béziers.
du 30 au 1er Juin 2016
MarianneDelamarreAncarno21.JPG
3310 (2).jpg
 
2015.2, profil.jpg
 
3787.jpg
Trosdene
Septembre 2015
 Françoise Cassan
Octobre 2015
 Michel Dérosier
Novembre Décembre 2015
tibili
Janvier-février 2016
Trosdene21.jpg
CassanMontageCave.jpg 
Derosier33.jpg
 
 
Janvier2016PersonnageConnecte.jpg 
Arnaud Labarge
mai 2015
 Dina Madalina
Juin 2015
 Caroline Cavalier
Juillet 2015
Jane Appleton
Août Septembre 2015
1305 (Copier).JPG
Dina622.jpg
 
 CarolineCavalier20.JPG
 
Appleton940.jpg

 

Alain Charbonnier

Sculpteur sur bois

 

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

Bernadette Suire

Encadrements

10 Décembre  2015

Michèle Charbonnier

Encadrements

10 Décembre  2015

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

ecoles maternelles; jules ferry;expositions;galerie d'oc; lespig

Dan Casado 2015

 Julia Sisi 2015

 Jean-Pierre Loeffler2015

 Odile Lahyani Delaroche

Casado407.jpg

Sisi374 - Copie.jpg

 

Loeffler 14.jpg

Odile830.jpg

 

Djihem

Denis Bone

 Stefan Beauvais

G.Montero

 

Djihem328.jpg

Bonnes8.jpg S.Beauvais15.jpg Montero57.jpg

Magalie Darsouze

Sabine Bourdet

Valérie Depadova

Jane Appleton

 
MDarsouze2656.jpg SBourdet632.jpg Depadova03.jpg Appleton943.jpg

Geneviève Gourvil

Myster Tutel

Karine Krynicki

Canovas

Gourvil2.jpg Tutle4.jpg Krynicki419.jpg Canovas285.jpg

Moska

Josiane Sudey

Michel Dérosier

Bernadette Leclercq

Moska288.jpg 5345_206294552851569_1587629224_n.jpg Derosier336.jpg 53.jpg

Mireille Richefort

Carole Periquet

Michel Philippon

Monique Martinez

Richefort058.jpg -Perriquet096.jpg Michel-Philippon4294.jpg Martinez322.jpg

Corine Medina Saludo

Mado Ossikian

Cathy Guillot

Serge Nouchi

Corinne5105.jpg 16Violoniste.jpg DSCN5798.JPG SergeNouchi560.jpg

Jean-Jacques Royo

tibili

René Chesa

Gilbert Carraz

JeanJacquesRoyo613.jpg DSCN3550.jpg tableau René CHESA 002.jpg Vieux port à Malte (Gilbert CARRAZ).JPG

Roussarie

Yves Sierri

 Simone Boulaz Montandon

 Marcel Deltell

Minerve (Pierre ROUSSARIE).jpg DSCN3234 [1600x1200].JPG  Avril1982SimoneProvence163.jpg

MarcelDeltell39.jpg

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Louis Chabaud expose à la Galerie D'Oc de Lespignan du 21 Septembre au 19 Octobre 2017

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

 

Louis Chabaud, "pape" de l'art singulier, montreur de trognes

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

Pape proclamé de l’art singulier, aimant beaucoup discuter avec lui-même (il est de plus en plus sourd), artiste mondialement méconnu (Il s’en plaindra d’ailleurs! Mais il a le bras long :

Il connaît du monde au comité des Fêtes !), rarement vu à la télé, et rigoureusement ignoré des institutions, Louis Chabaud écrit des maximes(1) loufoques et philosophiques, dessine, peint, sculpte, crée(2) « hors les normes » et parfois dans l’énorme.

Il est d’ailleurs l’initiateur de cette appellation « hors les normes » et de sa Biennale, à Praz-sur- Arly en 1994 puis à Lyon sous son égide de 2006 à 2011. Appellation qui, pour les collectionneurs de tiroirs formatés, formateurs et politiquement corrects (« chacun à sa place et les veaux seront bien gardés » !) peut regrouper les notions d’art singulier, brut, naïf, bizarre, outsider, ou d’expressions marginales... Il a également ouvert sur les Pentes Croix- Roussiennes, montée de la Grand’Côte, la galerie Singul’art, désormais disparue, où ont exposé entre autres les Staelens, Gérard Visser, Ribeyreau-Gayon, vus depuis au Polaris de Corbas et à New York.

Auparavant, il a connu bien des vies. Une enfance toute en débrouillardise et ennuis de santé au pays de Pagnol, à Aubagne. Une jeunesse à faire le con, des farces, des glaces et l’amuseur. Puis, il se met à la peinture ; période impressionniste et rencontre avec Marius Chave, le fameux santonnier et d’autres qui fondent sa vie à Chaumont, Troyes ou qui ont fréquenté Les Baumettes, la prison de Marseille. Sa vie le transforme en G.O au Club Med ; ce qui le mène à jouer la comédie avec Michel Crémadès pour le duo « Praline et Michel » qui connaît un certain succès. Mais cela ne comble pas son monde intérieur. Il se remet aux arts plastiques où il se libère de tous ses carcans pour bâtir son œuvre si singulière.

L’être, l’homme, est joueur, ouvert, généreux, plaisantin, ingénu et retors, ingénieux et brut de décoffrage, baroque, luxuriant, créatif perpétuel, obsessionnel et têtu. Son œuvre est polymorphe dans les supports (papier, bois, terre, verre…), et les réalisations (croquis, dessins, peintures, sculptures, hauts et bas-reliefs, tissu, étiquettes(3)). Mais elle vit d’une originalité qui s’est affirmée depuis plus de quarante ans. « Hors les normes » signifie bien qu’elle ne vient ni d’écoles ni de projets de carrière ; mais de rencontres humaines et artistiques (Chaissac, Dubuffet) au jour le jour.

Son atelier est son chez lui. Depuis 1972. C’est à Praz sur Arly, en Haute Savoie. À l’entrée du village. On ne peut pas rater ce capharnaüm, sa « caserne d’Ali Baba ». Il attend ; dehors.

Gardien de ses souvenirs et de son parcours. Dedans, c’est couvert d’oeuvres des autres et des siennes. Ça grouille, ça prolifère, ça vit. Tout est couleurs, volumes, clins d’oeil malicieux.

Il observe son monde, moustache au vent, l’accordéone, s’en moque toujours sans méchanceté, dans une vision amusée. Un monde qu’il rend drolatique avec un fond social mais pas sociologique, politique mais humanistement, chaleureux sans donner de leçons. Il ne prédit pas d’apocalypse. Il ne prétend rien. Il met ses idées en forme, directement. Du jus de cerveau à la pression. Sans le filtre des convenances. Du sourire aux lèvres.

Vous le trouvez « mauvais goût » ? Alors, circulez. Lui, il continuera à mélanger ses couleurs acryliques au pinceau, avec les doigts, à mettre la vie en relief. Il continue à imaginer, fabriquer et mettre en scène ses « trognes » : Les Voisins, Nous sommes tous des indispensables, Le pêcheur, le Fada, L’Afrique est un grand échiquier où les Blancs mangent les Noirs, La musique de la ville, L’accordéoniste... Pas en bôbeauf : « hors les normes », vous dit-il.

Stani Chaine

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

louis chabaud,exposition,galerie d'oc,art singulier,lespignan,t singulier

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

01/09/2017

Jacky Schmitt expose à la Galerie d'Oc du 24 août au 20 Sept.2017

 

PortraitJackySchmitt87.jpg

Jacky Schmitt

Né à Montpellier le 4 décembre en 1971, le jour où le Casino de Montreux  fût dévoré par les flammes lors du concert de Frank Zappa and the Mothers, inspirant ainsi à Deep Purple le fameux morceau Smoke on the Water.

Il semble dès lors normal qu’il empruntât des détours fumeux pour réaliser ses aspirations. Sa passion pour l’Art naît à l’adolescence avec la découverte des surréalistes, particulièrement celle de Max Ernst, Magritte, puis Tanguy, Bellmer, Dali.

Il vit à Sète, une ville qui cultive sa singularité et où la densité des artistes au mètre carré est remarquable. A l’époque la Figuration Libre de Combas et Di Rosa a le vent en poupe. Il fréquente plusieurs artistes sétois et avec quelques amis il décide, après son Bac, de s’inscrire aux Beaux-Arts de Montpellier et y passe le concours en 1990. Il y restera 3 ans avant de suivre une formation plus technique de sculpteur-doreur sur bois à l’Ecole Supérieure d’Ebénisterie d’Avignon. En parallèle, il organise et participe à ses premières expositions avec un groupe d’anciens élèves des Beaux-Arts de Montpellier, Land-Art à l’Abbaye de Rimont, Ariège (09) en 1996 et 1997, Festival de Jazz de Saint-Bertrand de Comminges, Haute-Garonne (31) en 1995 et 1996 avec fresque en direct , Festival Off de Danse de Montpellier, La Kopé (34) en 1996 et 1997 avec l’exposition collective « Topos thesi ». Il réalise également avec le groupe des décorations de lieux culturels : club électro «  Le Volt-Face »,  Montpellier -1995, salle de danse «  La Kopé »,  Montpellier – 1996. Ensuite il réalise seul sa première décoration du magasin de streetwear « Cool session » à Mazamet, Tarn (81) et sa première fresque monumentale de 50m2 à Payrin, Tarn(81) en 1998.

 

Jacky Schmitt (suite)

Vient ensuite sa première exposition personnelle à Sète (34) salle JP-Peschot en 1999.

Il expose à Montpellier à Lou Souleil Galerie et Macadam Pub, Montpellier (34) en 2000 et 2001,  au Festival de Jazz à Sète (34) en 2000, avant de cesser la création pendant 7ans pour subvenir aux besoins de sa famille. Il travaille comme agent de la compagnie de danse Mc2, puis exerce de nombreux métiers tels que ; ouvrier céramiste, ébéniste, menuisier, élagueur, poseur placo, câbleur, agent de quai .Il dirige un temps à Sète l’Atelier 31, où il enseigne le dessin, la peinture, le modelage, le moulage et la sculpture à des enfants et des adultes.

Enfin en 2008 il reprend le chemin de la création en réalisant la décoration du club « la Teranga » à Varèse en Italie. Il expose ensuite à la Galerie Phare Sud à Gruissan,  Aude(11) en 2009. Par la suite il expose, notamment, en 2011 à la Galerie Dock Sud à Sète(34), à la Galerie Art Maniac à Montpellier(34), à l’Espace Bresson à Frontignan(34). En 2012 il participe aux Festivals Bann’art de Banne, Ardèche (07), Festival international des Arts Singuliers de Marsac en Livradois, Puy de Dôme (63), Passages à l’Art aux Aresquiers (34), La Ronde des Arts à Gruissan, Aude (11). En 2013, après avoir exposé à la Salle Volane de Vals-les-Bains en Ardèche (07), il est embauché par la Mairie pour  réaliser pendant un an des fresques dans la ville. En 2014 il expose au Boulevard des Potes à Bordeaux (33), l’Estaminet à Toulouse (31) et sa première aux Caves Notre Dame de Sète. Il y retourne en 2015, expose à Montpellier : Secret Place, MPT Marcel Pagnol, à Gruissan et en 2016 au Festival d’Art Singulier à la MPT F-Chopin et ZAT Figuerolles à l’Atelier du Nord, à Montpellier.

Il a aussi été à Montpellier au BlaBlaBar, Pleine-Lune, Art Café, le Dôme, In Vino Verita, Winenot bar…

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

jaky schmitt,exposition,galerie d'oc,lespignan,art singulier

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

30/07/2017

Fabrice L'Hénaff expose à la Galerie d'Oc du 27 juillet au 17 août 2017

 

PortraitFabrice.jpg

camera.gif

Fabrice L'Hénaff

Le « Répertoire des Sentiments » de Fabrice L'Hénaff est une mythologie singulière toute personnelle.
Dans ses créations il évoque des instants fusionnels ou solitaires que tout un chacun connait, a connu ou connaitra..
Des éléments récurrents de ses compositions disparaissent, réapparaissent au fil de l'évolution de sa réflexion.
Ainsi, il invente les codes et les lois qui régissent son univers pictural.
L'ensemble est cohérent, mais chaque tableau est une nouvelle aventure, une idée qui nait, murit et évolue pendant et même après sa pose sur le papier.
Il n'est donc pas étonnant que chaque personne ait une version différente de la représentation finale.
C'est un jeu que Fabrice entretient pour provoquer l'échange et la rencontre afin que chacun projette son ressenti.
Ajoutons à cela la poésie et l'humour particulier de l'artiste pour aboutir à cette œuvre pétillante.
Le choix du pastel à l'huile après s'être mesuré aux autres médiums (huile, acrylique, aquarelle et autres alkyde) est un choix de cœur, pour son indomptabilité, sa texture changeante, son ingratitude et son imprévisibilité .
Qui permet une remise en question constante et un apprentissage permanent de la matière.

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

fabrice l'hénaff,galerie d'oc,lespignan,art singulier,exposition

 

Enregistrer

Enregistrer

10/07/2017

Maggie Daems expose à la Galerie d'Oc du 6 juillet au 27 juillet 2017

Portrait_n.jpg

maggie daems,artsingulier,galerie d'oc,lespignan

 


Maggie Daems peint comme d’autres respirent, se nourrissent ou vivent. Direct prolongement de son âme créatrice, sa main trace sur le papier d’inlassables entrelacs de lignes, au gré des impulsions qui viennent du plus profond d’elle-même, comme les vagues s’échouent sur une grève déserte, les unes après les autres. Si elle sait où son trait commence, elle ne sait jamais où il va mourir, car ce n’est pas elle qui décide où le crayon, le stylo ou le fusain s’arrêtera dans le chemin qu’il se fraie sur le blanc de la feuille. Mais les lignes aussi ont leur vie propre, puisqu’elles s’organisent en silhouettes anthropomorphes ou en étranges animaux. Ces personnages bizarres, qui créent un univers parallèle, sont le plus souvent des visages et des mains. Faces grimaçantes, tristes ou gaies, aux grands yeux qui s’ouvrent sur l’univers, tout ébahis de leur si prompte naissance. Regards étonnés qui se croisent, se rejettent ou se cherchent, semblant parfois désirer une issue hors du dessin qui peine à les contenir. Au mouvement des yeux viennent se mêler les arabesques de mains gigantesques, aux doigts écartés. Jamais un poing ne vient défaire cette harmonie. Le geste est fluide, sinueux, les paumes ouvertes, prêtes à recevoir ou à donner, dans un langage muet dont il faut décrypter le mystérieux vocabulaire.

Séparés en entités définies, il arrive souvent que ces personnages s’unissent, créant une fusion primordiale de la matière et de l’âme. Les figures deviennent alors multiples, à plusieurs têtes, étirant à l’infini leurs mains serpentines.
Comme dans les histoires pour les petits, la peur est brutale, originelle. La peur de l’existence, ou de la non-existence. Mais tel un conte de fées, la crainte est racontée dans un langage où le tragique ne peut s’empêcher d’oublier que le rire est son contrepoids. L’un dans l’autre, ils deviennent musique, où s’alterneraient le mode mineur et le mode majeur. Derrière un regard effrayé, la sérénité n’est jamais très loin, tandis que les moues tristes se perdent très vite dans le flot des sourires.
Par peur du vide peut-être ou à cause de sa créativité si débordante, Maggie Daems ne laisse pas de néant dans ses compositions. Cependant, les fonds ne se limitent pas à un remplissage de l’espace entre les personnages. Ils créent une atmosphère, soulignent une courbe, animent ces univers en se parsemant de petits motifs décoratifs, créent parfois un cadre qui retient les figures à l’intérieur du dessin.
La couleur est ici une forme de langage où les teintes sont autant de signaux qui se répondent, qu’elles soient éclatantes comme la lumière d’été ou monochromes comme une céramique précolombienne. Chacune a sa place, participant à l’équilibre de la composition. Fascinant par tant de vie fourmillante, le monde de Maggie Daems est déconcertant par la richesse des infinies variations sur un même thème sans qu’il n’y ait jamais répétition. Qu’on s’y arrête un instant et on se retrouve déjà inévitablement à suivre le trait que l’artiste a dessiné sur le papier, et à se perdre dans les méandres de cette ligne qui ressemble à celle de la vie./Nicole Kunz (ferme de la chapelle - 2008)

MDaems18.jpg

MDaems20.jpg

MDaems28.jpg

MDaems39.jpg

08/06/2017

Jean-Louis Salvadori expose à la Galerie d'Oc de Lespignan jusqu'au 29 juin 2017

SALVADORI_Portrait.jpg

jean-louis savcadori,art singulier,galerie d'oc,lespignan,peintures,exposition

Par Pierre Souchaud (Artension)

La peinture de Jean-Louis Salvadori est entièrement vouée au bonheur : bonheur de l’enfance, bonheur des cœurs purs. On devine bien qu’à son revers, il y a toutes les détresses humaines que l’artiste n’oublie pas, mais on devine également que, les connaissant intimement, il ne veut avoir aucune complaisance envers elles. Sa peinture se propose donc comme antidote au marasme, à la négativité, à la maladie, au nihilisme ambiants…

À contre-courant donc de cette tendance dominante qui veut que ces ingrédients soient indispensables à la « qualité » des produits artistiques. « La cuisine à la télé, c’est toujours joyeux… la peinture, en revanche, c’est le plus souvent triste et désespérant… », nous dit Jean-Pierre Coffe, dans un entretien pour Artension.

Salvadori sait lui aussi que la bonne santé est contagieuse et que le plaisir de la peinture, tout comme celui du bon vin et de la bonne cuisine, est ce qui existe de plus roboratif... et, finalement peut -être, de plus subversif. Plaisir de raconter les moments heureux de la vie des gens, petites histoires simples bien loin de la grande Histoire toujours tragique, mais en immersion dans ce que l’humain a de plus positif, permanent et universel.


Plaisir immédiat de pétrir et « cuisiner » les papiers, les huiles, les encres : immersion là encore hautement sensuelle dans la matière vivante.
Et c’est bien cette recherche de proximité fusionnelle avec la réalité de la vie et des choses, que naît , comme chez le poète, cette mise à distance, ou ce dépassement qui fait la beauté partageable.

AU BOUT DU REVE, LE PETIT MONDE DE JEAN-LOUIS SALVADORI, peintre.

Quelles bonnes fées se sont donc un jour penchées sur le berceau de Jean-Louis Salvadori, pour lui donner le pouvoir de créer de petits êtres, témoins pétillants et ensoleillés de sa joie de vivre ; l’amener vers des œuvres sereines, possédant une tranquille évidence, où tout se passe comme s’il sélectionnait des moments précieux de ses vagabondages fantasmatiques ?

Quelle que soit la réponse, ce peintre va, peignant SA réalité. La quittant bientôt pour se lancer dans une fiction gentille, glisser vers une fantasmagorie comparable à celle du Magicien d’Oz, doucement onirique, clin d’oeil léger comme cet Allumeur des étoiles qui, du haut de son échelle, s’apprête à saisir la lune. Attraper la lune, avoir les yeux dans les étoiles, n’est-ce pas là, vieux comme le monde, le désir secret de tout être humain, a fortiori de tout créateur ? C’est, en tout cas, celui qui anime Jean-Louis Salvadori, lorsqu’il emmène vers l’infini son œuvre originale, poétique et jubilatoire, qui émoustille l’imaginaire, donne au spectateur l’envie d’« écouter » l’histoire qu’elle lui raconte !

Car cette œuvre est narrative, contant de petites tranches de vies au quotidien. Un quotidien heureux, que l’artiste remodèle à l’aune de son imaginaire (Home, Tricycle pour famille heureuse, Sur la route étoilée…). Une réalité de départ qu’il reconstruit afin de privilégier un sentiment récurrent d’intimité. Et, une fois encore, il faut se demander pourquoi les œuvres à connotation naïve, ont toujours un petit air passéiste ? Est-ce parce que l’abondance de menus détails (cœurs, étoiles, fleurs, papillons, oiseaux…) en suspension autour des personnages implique la nostalgie d’un temps où ils ornaient le moindre billet galant, où la tendresse n’avait rien de honteux ?

Est-ce encore (Le chariot du bonheur) parce qu’en ce temps-là, bêtes et gens parlaient semblable langage, avaient des rôles de même importance ? Jean-Louis Salvadori n’échappe pas à la règle, qui recompose/peint/colle… ces petits êtres sur la toile, les organise en des scènes qui appartenaient naguère à l’imagerie populaire. Naïve, l’œuvre de ce peintre l’est aussi par la « simplicité » des contours de ses personnages ou animaux, réduits à leurs lignes essentielles, qui le ramènent par leur semblant de maladresse mais leur véritable science du trait, par une façon bien à lui de styliser son petit monde, à des séquences (La poussette enchantée…) pleines d’humour et bon enfant ! Surprenantes, aussi, parce que, quels que soient les thèmes exprimés, chaque tableau est un

véritable pied de nez à la géométrie, qui empêche les personnages d’être tout à fait verticaux ou tout à fait horizontaux, les place en des déséquilibres d’autant plus spectaculaires qu’il semble ignorer totalement les angles droits, les articulations pointues. Un univers tout en courbes (L’âne troubadour, Cric et Croc à Roland Garros…), sans aucun souci de perspective.

Ne prenant pas une ride, non plus, au fil des années. Car l’œuvre de Jean-Louis Salvadori est atemporelle, (même si, intuitivement, le visiteur la situe dans le passé) ; exempte de toute indication géographique (d’ailleurs, chaque épisode se déroule sur un fond non signifiant), n’appartenant à nulle classe sociale (les vêtements sont souvent des corps/habits ou de simples tuniques informes). Avec parfois un rappel de la « vraie » vie, comme ce tableau inattendu où le visage épuisé des protagonistes, leurs corps tassés dans leurs chariots, laissent penser que leur leitmotiv « Le bonheur est au bout du chemin », n’a peut-être pas de réalité ; ou que ce chemin sera encore bien long avant de parvenir à son terme ! Mais, généralement, les personnages de Jean-Louis Salvadori brodent leur destinée (Les magiciens imaginaires), la vivent en chantant, en jouant de la musique plutôt (Trio concerto, L’âne troubadour…) ; la dansent tels des enfants faisant la ronde ou des funambules défiant la pesanteur (Voltigeurs et jongleurs) ; jouissent d’une existence riche et multiple, comme si, pour eux, le temps n’existait pas !

Tout cela rendu en de magnifiques tonalités, car il faut aussi parler du talent de coloriste de l’artiste qui affectionne les teintes chaudes ; et, grâce à la conjonction de couleurs pures, vives sans jamais être criardes, accentue le sentiment de grande harmonie et de charme inimitable : les bleus profonds des journées estivales, les rouges des pommes d’api, côtoyant les verts tendres des prairies printanières… jouant de leurs proximités, leurs grandes plages séparées seulement par les rayures ou les mouchetures des vêtements, les coffres des véhicules de guingois, qui emmènent au bout de leurs rêves ces petits êtres aventureux.

Bref, où situer ce créateur, une fois précisé qu’il est résolument hors-les-normes ? Est-il « naïf » comme il a été affirmé plus haut ? Est-il « brut », par la profonde implication psychologique qui se dégage de chacune de ses œuvres, la créativité instinctive perceptible dans chacune d’elles ? Est-il tout cela à la fois ? Finalement, ne suffit-il pas de dire qu’il est amoureux d’une histoire multiforme et néanmoins toujours la même, née sous son pinceau attentif et tendre : qu’il est fou de la –de sa- peinture, en somme ! Ouvre ton cœur, dit l’un de ses personnages !

Jeanine Rivais.

Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,
Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition, Jean-Louis Savcadori,Art Singulier,Galerie d'Oc,Lespignan,Peintures,Exposition,

 

08/05/2017

Yves Perrin expose ses peintures à la Galerie d'Oc jusqu'au 1er Juin 2017

 yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignanYves Perrin556.jpg

J’aime jouer avec les couleurs qui respirent la joie, célébrant la musique, la nature, la bonne chair, les vacances, la vie dans la bonne humeur et la promiscuité. Pas de mode d’emploi, pas de technique académique, pas d’objectif attendu.

Seul le plaisir de l’expression, de la création m’importe, pour moi chaque toile raconte une histoire dans un univers de fantaisie, de gaieté et de légèreté dans un langage très coloré. Un univers exempt d’agressivité ou de provocation où l’imagination de chacun peut vagabonder…

                                                                   Yves Perrin

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

yves perrin,exposition,art singulier,galerie d'oc,lespignan

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

10/04/2017

Moss expose à la Galerie D'Oc du 6 Avril au 4 mai 2017

moss; galerie d'oc;lespignan; art singulier; hérault; occitanie

 

moss; galerie d'oc;lespignan; art singulier; hérault; occitanie

MOSS

La peinture, son travail enfermé, la sculpture son travail à l’air libre. Deux mondes différents, deux expressions, deux méthodes, et un seul artiste. Pour comprendre, on est forcé d’aborder son parcours. Une vie qui dérape avec à la clé une peine de treize ans d’enfermement. Entre les quatre murs de la prison, Moss trouve en la peinture son unique échappatoire. Il n’a de cesse de couvrir le blanc des toiles pour s’évader, pour exprimer ses souffrances, pour évacuer les humiliations, pour communiquer avec l’extérieur. Dans la cellule un artiste nait. Au bout de six ans de créations non-stop, Moss bénéficie d’une remise de peine. Il sort prématurément en tant qu’artiste… Le grand changement, c’est alors le volume ; à peine sorti, il se jette sur les bois flottés qu’il transforme puis il s’attaque aux traverses de chemin de fer à la tronçonneuse.

Hier, des barreaux, de la violence, des couleurs. Aujourd’hui, de la vie, de l’humain, de l’humour… Moss poursuit son parcours d’artiste libre. Quelle belle réussite de réintégration dans la société par l’art.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

21/03/2017

Nadine Wadbled expose à la Galerie d'Oc du 9 mars au 6 avril 2017

Nadine WADBLED, peintre graveur

nadine wadbled;exposition;art singulier;galerie d'oc; lespignan;

Née à Amiens en 1956, vit et travaille à Roquefort des Corbières et Sigean. 

Formée aux techniques de l’estampe avec la Société d’Encouragement aux Métiers d’Art, à Paris ; l’atelier d’édition Pousse Caillou à Roquefort des corbières ; l’atelier de gravure Torben Bo Halbirk, à Paris. Pratique la gravure avec Khoa Pham (Vietnam), Catherine Keun (France), Trude Stadler (Allemagne), Serge Griggio (France).

Crée et dirige l’atelier gravure, aux Ateliers de la Maison du Roy à Sigean dans l’Aude depuis 1998. Agrément Education Nationale.

«La réflexion artistique de Nadine Wadbled est d’abord une exploration et repose sur une curiosité éveillée par des rencontres, des lieux, des circonstances, des matériaux, des techniques. Les Minérales sortent des falaises de Collioure, des fractures calcaires des Corbières, les Chevaches sont nées à Niaux, les Jutes sur le canal du Midi, la recherche sur les pigments naturels et les plantes tinctoriales au château de Lauris, les centaines de gravures et monotypes dans le travail quotidien de l’atelier…

Tout est prétexte à  recherche, réflexion, création. De matériaux nobles, papiers, encres tailles douce,  de la connaissance approfondie des techniques de l’estampe, à la récupération de matériels usagés, chiffons, cagettes cassées du marché du vendredi à Sigean, boîtes de soda écrasées, l’esprit du détournement domine comme pour chaque matin regarder le monde sous un autre angle, ne pas se laisser laminer par le tragique ; l’art brut pour conjurer la brutalité du monde. »

Sans titre9.jpg

Sans titre-3.jpg

Sans titre45.jpg

Sans titre23.jpg

20/03/2017

Josiane Sudey expose à la Galerie d'Oc du 9 mars au 6 avril 2017

Josiane Sudey

tags; lespignan;,exposition;galerie d'oc;josiane sudey;art singulier;drôles de tê


« C’est venu tard dans mon parcours. J’étais éducatrice et j’ai commencé à faire un atelier déco à l’Esat (Ndlr : Etablissement et service d’aide par le travail) et un atelier de peinture à l’Apei (Association de parents d’enfants inadaptés) d’Antonne. J’encadrais les résidents dans ces activités manuelles et c’est comme ça qu’est venue la fibre artistique, il y a une quinzaine d’années.
A la retraite j’ai continué. J’anime aussi encore des ateliers avec l’Apei »
« Ce que j’adore, c’est la peinture de rue à la sauvage, c’est génial. Si j’étais plus jeune, j’aurai adoré être graffeur. A la place, mon truc, c’est de récupérer des cageots, je les démonte et je fais ma structure. J’ai inventé un petit personnage graffeur assez rigolo que je glisse dans les tableaux. Et, comment je ne me prends pas pour une artiste, je suis vigilante à mettre des prix raisonnables pour que mes œuvres restent accessibles à tous »
« Je sais rester assez gamine »
Cet article a été publié par Dordogne libre.

5350.jpg

 

51.jpg

360.jpg

5359.jpg

 

 

23/01/2017

Programmation de la galerie d'Oc 2017

2ProgrammationHorizon2017.jpg
 

18/11/2016

Christine Fayon expose à la Galerie D'Oc du 10 Nov au 8 Décembre 2016

 

Portrait1596_n.jpg

camera.gif

Christine Fayon - Biographie

Dans l’atelier de ses parents, artisans maroquiniers en banlieue parisienne, colle et ciseaux en main dès l’âge de trois ans, elle découpe le cuir et l’assemble, fabrique des sacs pour ses poupées et, plus tard, ses vêtements.

Maroquinière à son tour, elle assemble encore et encore, des cuirs de couleurs différentes. C’est de là que vient son processus de création : créer des compositions à partir d’une multitude d’éléments imbriqués ou plutôt mettre en scène des fragments de tissus et d’objets, investis d’une histoire, pour reconstituer une autre histoire.

Par la répétition, comme un rituel, au fil des années, ce processus s’est affiné, peaufiné et l’artisanat est devenu art singulier.

Très vite, elle goûte aux voyages, Inde, Amérique Centrale, Asie, cultures fortes, où elle rencontre le sens du sacré et d’où elle rapporte flamboyance, foisonnement.

L’art de la collecte remonte à l’enfance. Assumer sa création libère sa boulimie et justifie l’accumulation. Elle collecte pour assembler et créer.

Passée maître dans l’art de l’accumulation, sa maison-atelier est une véritable caverne d’Ali Baba où tissus, images et objets, mémoies de voyages et œuvres d’autres d’artistes, posés ou suspendus se côtoient, s’alignent ou s’amoncèlent, créant, ici et là, de véritables petits univers, autels sacrés du quotidien.

C’est dans ces monticules bigarrés qu’elle fouine ou pioche à l’instinct, les éléments de ses compositions. Structurées, ses œuvres sont pourtant créées dans l’instant et Christine Fayon fait confiance à son intuition pour les choisir. Elle les façonne ensuite : les déchire,

les tortille, les triture, les assemble et les colle ; puis vient la peinture qui « fait le lien entre ces petits hasards et peaufine la dissimulation de ces précieux secrets ».

Il y a les mots aussi, les mots des autres dont elle extrait des bribes qui la touche et qu’elle tient à partager, les mots qu’elle trafique pour faire émerger au coeur de l’étoffe quelques phrases : message d’amour et de sagesse, pensées sensuelles et suspendues.

Tableaux d’étoffes, carnets de voyage, art postal, bijoux textiles et plus récemment poupées composent son œuvre à ce jour.

Elle expose principalement en France, mais ces œuvres ont déjà voyagé en Irlande et Maroc. Elle participe à des expositions individuelles ou collectives d’Art Textile et d’Art Singulier, en galerie, sur des lieux insolites et à la Caravane d’artistes d’Avis de Pas Sage.

Sylvie BOUSQUET.

Ladrech Novembre 2012

 

                                        CHRISTINE FAYON    

                                         EXPOSITIONS RECENTES

       2015 / 2012

            °    Hors les Normes, Le Bocal, Lodève (34)

            °    Serial Colleurs, Centre d'Art La Fenêtre, Montpellier (34)

            °    Les Singuliers s'invitent à la Galerie Marianne, Argelès s/mer (66)

            °    VRAC, Salies de Béarn (64)

            °    De Fil en Aiguille, MPT Rosa Lee Parks, Montpellier (34)

            °    Collectif Agit'hé, Centre de Sculpture Romane, Cabestany (66)

            °    Festival d'Art Actuel, La Bicicleta Journal de l'Art, Dives s/Mer (14)

  • Festival Singulièrement Vôtre, MPT Frédéric Chopin, Montpellier (34)
  • Festival Art Récup, Terra, Lunel Viel (30)
  • Artothèque Babart, Saint Ambroix, Argilliers (30)
  • Les Sarabandes, La Palène, Marcillac Lanville (16)
  • Atelier-Galerie Agit'hé, Barcarès (66)
  • Duo Terre/Tissu avec Carole Bonnaventure, Pèzenas (34)
  • Journées Textiles, Couzeix (87)
  • Expo « Le Pot », Jardin Médiéval, Uzès (30)
  • Danse et Mouvements, O.T. St Affrique (12)
  • Supermarché de l'Art, Centre Culturel, Rignac (12)
  • Bann'Art, Festival d'Art Actuel Banne (07)
  • Epicerie de l'Art, Babart, Argilliers (30)
  • Biennale Hors les Normes, Bibliothèque du 3e, La Sauce Singulière, Lyon (69)
  • Festival Passages à l'Art, Les Aresquiers (34)
  • Artothèque, Rieupeyroux (12)
  • Zone Artistique, La Recyclerie, Anduze (30)
  • Textile Passion, Mairie du 6e, Paris (75)
  • Galerie Lionnes de Kaolin, Oingt (69)
  • Terre / Tissu, Praz les Arts, Praz sur Arly (74)
  • Féminin Singulier, Apacop, Ambert  (43)
  • Rendez-vous Singuliers, Saint Félix de Lauragais (31)
  • Musée d'Art Contemporain, St Cyprien (66)
  • Résidences de création avec expo, Chapelle de Salinelles, Sommières (30)

      Collectif Avis de Pas.sages – Caravanes d'Artistes

            °     Les Journandises, Journans (01)

            °    Salon des Arts du Feu, Martes Tolosane (31)

  • Praz Les Arts, Praz sur Arly (74)
  • Rencontres Art d'Humour et Fantaisie, Le Nid à Ressort, Saint Gervais (74)
  • La Croisée des Chemins, Les Houches (74)
  • Les Mythimages, Espace Eqart, Marciac (32)
  • Caravane Bazar, Babart, Argilliers (30)
  • Biennale Hors les Normes, Gleizé  (69)
  • Festival Avis de Pas.sages, St Cyprien (66)
  • Rencontres Singulières, Port Barcarès (66)
  • Aux Arts Citoyens, Apacop, Marsac en Livradois (63)          

2016

Espace Artistique Salon L'Aiguille en Fête / Paris (75)

Le Hang'Art / Saffré (44)

Galerie Moutt'Art / Clermont Ferrand (63)

Galerie WAM Créateurs / Cahors (46)

"Regards Textiles" / La Celle St Cloud ( 78)

Les Plumes du Paon Espace Galerie / Avignon (84)

Galerie d'Oc / Lespignan (34)

100 CM2 / La Rue des Arts / Carla Bayle (09)

 

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

 

Christine Fayon, galerie d'oc,Lespignan,Artiste, Art Singulier,Peinture, Tissus, collage,couleurs, Assemblages, Imagination; Voyages;

 

 

16/10/2016

Sylvie Salavera expose à la Galerie D'Oc de lespignan jusqu'au 10 Novembre 2016

             

  sylvie salavera;artiste peintre,art singulier,exposition;galerie d'oc; lespignan;    sylvie salavera;artiste peintre,art singulier,exposition;galerie d'oc; lespignan;

    Cliquez sur l'image pour plus d'informations sur Sylvie Salavera.             

Le sens du voyage

Sylvie Salavera nous offre un voyage. Embarquons nous sans attendre et découvrons un univers insolite. L’artiste présente ses thèmes fétiches: le monde du spectacle, le voyage et le quotidien  qu’elle met en scène comme toujours avec une multitude de personnages et de couleurs. Des personnages bizarres et souvent de guingois mais jamais inquiétants. C’est que l’artiste s’applique à nous dire que la norme n’est pas normale, que la dissemblance n’a pas lieu de nous alarmer. Une palette infinie de couleurs habite ses tableaux autant que ses créatures et l’harmonie naît de cette profusion, de ce que nous sommes tous différents et que ces différences  nous enrichissent comme elles enrichissent l’espace de l’œuvre de Sylvie Salavera. Rarement artiste aura si bien mis en exergue le lien humain et le fait que nous ne sommes rien sinon par rapport à l’autre. Pour aller jusqu’au bout  du concept Sylvie compose avec une multitude de matériaux: bois, fer, coupures de presse, carton et objets divers et mixte les techniques, acrylique, encres, fusain, pastel et collage. Enfin l’artiste relève le tout d’une touche d’humour et donne à l’ensemble de son œuvre un éclat singulier qui révèle au final son immense appétit de la vie.

                                                       Marie FERRER ARLAT

Sylvie Salavera, 
née en 1961, diplômée de l'école des beaux-arts de Toulouse en 1989.
Vit et travaille à Toulouse.
Depuis 1989, expose dans différents espaces, galeries et musées :
Paris, Lyon, Toulouse, Bègles, Aix-en-Provence, Savary sur mer, Frontignan, Nice… 
Participation à des salons, festivals et biennales d'art:
France, Hollande, Espagne, Maroc, Angleterre, Italie 
Musée et collections permanentes:
Création Franche, Bègles- France
Musée de Stadsthol, Zwolle-Pays Bas
Fondation Jean-Jacques Raynaud, Lyon- France
Collection Sotta
Installation permanente à la maternité de l'Hôpital Joseph Ducuing-Toulouse
Musée d'Art Naïf, Nice-France
Collection Cérès Franco, Montolieu(11), France
Principales expositions récentes
Biennale d'Art Contemporain, San Pere de Riudebitlles-province de Barcelone
Festival d'Art Singulier, Tanger-Maroc
Exposition d'Art Contemporain, Eight Club- The French Art Studio, Londres
Foire Internationale d'Art- Londres
Galerie Art Sud, Toulouse
Festival de Banne, Ardèche- France
Salon d’ Art Contemporain : Art’Spirine- City Art Today, (Issy les Moulineaux, Paris)
Salon d’art contemporain, Rome
Salon : Comparaison, Paris

SylvieSalavera3.jpg

SylvieSalavera11.jpg

SylvieSalavera17 (Copy).jpg

SylvieSalavera43.jpg

 

17/09/2016

Mireille Hallier expose à la Galerie D'Oc du 15 Sept au 12 Octobre 2016

Mireille Hallier

miha;galerie d'oc; art singulier;mireille hallier; exposition;le

Mireille naît et grandit à Paris et sera très vite attirée par le dessin et la matière. Elle suit des études de communication et débute une carrière dans l’édition et les relations presses... L’envie de voir autre chose la pousse vers d’autre horizon et passera plusieurs années sur les océans. Riche de cette expérience elle décide de jeter l’ancre dans le sud de la France à Antibes pour enfin se consacrer à sa passion…

Portrait185943_IMG_2283.jpg

Autodidacte des arts visuels, Mireille possède néanmoins un sens inné des couleurs et de la représentation sculpturale. C’est donc naturellement vers les décors scéniques qu’elle se tourne. Pendant plus de 10 ans, elle multiplie les projets à l’Opéra de Nice, réalisant de somptueux décors. Cette  période lui permet de s’initier et de maîtriser peu à peu différentes techniques artistiques. Parallèlement à cela, elle développera son propre style et commence à exposer dans la région Cannoise.

Aujourd'hui, installée dans la jolie ville de Pezenas dans l'hérault,  elle se consacre entièrement a sa passion. Mireille devient Miha...

– Expositions

2016

4 septembre: marché d'art de Bages 

24 - 26 juin Les Sarabandes Festival singulier à Genac (16) 

 5 - 8 Mai :exposition"Singulièrement votre" Festival d'art singulier Montpellier (34) Maison pour tous Frédéric Chopin

 6 - 7 janvier Festival Art d'hiver  Alzonne (11)
2015

Marché d'art de Bages (11) - septembre 2015

Festival artistique 'les Amoutous " Mèze (34) juillet 2015 

Marché d'art "Malves en Minervois" (11) mai 2015
2014

Exposition à la" Distillerie" Résidence hotellière 4 étoiles Pézenas ( 34)

Exposition peinture/sculpture Printival - avril : Hotel Flottes de Sébasan Pézenas (34)

Exposition collectif "ARSSEN"mars à l' Espace d'Art Contemporain" Poulet" de Gruissan (11)

Exposition sculpture Salon "Artoulouse" févrierToulouse  (31)
2010/12/13 Exposition de peinture à "La Kavanou" bar à vin à Valbonne (06)

2007 Exposition de peinture au théâtre de la Licorne à Cannes (06)

2005 " 1er salon de la sculpture" la Seyne sur Mer (83)

2004 Exposition sculpture " 8  Femmes" Haut de Cagnes (06)

2002 Exposition sculpture "Femmes" Maison des Artistes Haut de Cagnes (06)

 

26.jpg

4633.jpg

04626.jpg

6.jpg

 

29/08/2016

Oana Damman expose à la Galerie D'Oc de Lespignan du 25 Août au 15 Septembre 2016

Oana Damman, Exposition, galerie, d'oc; lespignan; art singulier;odile lahyani delaroche;

AfficheA4-2.jpg

Oana Damman née en 1973 à Saint-Etienne, est atteinte d’une Trisomie 21.
Elle a bénéficié de l’éducation précoce mise en place en 1973 par Monique Guilleret, soutenue par le Professeur Morgon et d’autres médecins de l’hôpital Edouard Hérriot de Lyon. Cette éducation consiste en la prise en charge de l’enfant par une équipe pluridisciplinaire.
Après un cursus scolaire jusqu’en Terminale « sans en avoir le niveau bien sûr », Oana a pu intégrer des notions de littérature et surtout un grand intérêt pour les philosophes.
Elle entretient toujours ses acquis en lisant énormément.
Suite à cette scolarité en milieu dit « ordinaire », son plaisir et sa joie devant les
couleurs l’ont menée à peindre.
A 23 ans, elle a été orientée vers la tapisserie de haute lisse avec un professeur sorti des Gobelins, Nicole Lair, durant six années. Actuellement elle exécute sur commande des petites tapisseries à partir de certains de ses tableaux.
Parallèlement elle participe à l’exécution de la grande tapisserie de 95 m2, « Allégorie du Souffle », dont 9 panneaux sont exposés dans l’église d’Albas. Cette tapisserie
commencée en 1994 comprendra 13 panneaux qui seront achevés en 2009.

EXPOSITIONS PASSÉES:

13 au 22 mai 2016: Biennale de LAUDUN L’ARDOISE (30)

2015 L’Art Caché à ALBAS

2014 Musée d’Ansembourg à LIEGE – Belgique

2014 L’Art Caché à ALBAS

2013 L’Art Caché à ALBAS

2013 ERFURT – Allemagne

2012 L’Art Caché à ALBAS

2011 L’Art Caché à ALBAS

2011 PADERBORN – Allemagne

2010 L’Art Caché à ALBAS

2008 Conseil Général à NARBONNE

2008 Mairie d’ALBAS

2006 La Maison Mésange à DURBAN

2005 Mairie d’ALBAS

2004 La Maison des Potes à NARBONNE

 

25/07/2016

Jean-Baptiste Brun expose à la Galerie d'Oc de Lespignan du 21 juillet au 16 août 2016

Jean-Baptiste Brun

jean-baptiste brun; art singulier;galerie d'oc;expostion;peintur

Jean-Baptiste Brun est né à Paris en 1986, les 10 premières années de sa vie sont celles d’un petit garçon de son âge, insouciantes et heureuses. A 10 ans, sans raison apparente, il est touché par une pathologie très invalidante qui ne l’a jamais quitté depuis. 

Aujourd’hui il vit en milieu hospitalier dans un centre spécialisé. Son quotidien est rythmé par sa maladie, mais malgré ses difficultés il a pu développer son talent créatif et artistique qui lui permet de présenter des oeuvres d’un style  affirmé, très gaies et très imaginatives, à

l’ image de son caractère.

Il a participé à plusieurs expositions d ‘Art singulier, notamment celles organisées par l’association Babart (Collias 30).

JeanBaptiste11.jpg

JeanBaptiste12.jpg

JeanBaptiste20.jpg

JeanBaptiste13.jpg

 

 

Darédo expose à la Galerie d'Oc de Lespignan du 21 juillet au 16 Août 2016

PortraitDarédo12.jpg   

darédo;exposition;peinture;poupées;art singulier;galerie d'oc;le

Darédo
Darédo est originaire d'un village du Haut-Languedoc, terroir où la nature est âpre, où les couleurs reflètent un relief jamais en repos, habité par une vie animale peu encline à la domesticité, gorgé d'une eau souterraine qui bondit vers la Méditerranée toute proche. Et son art porte en lui ce bouillonnement de vie.
Elle travaille aussi bien une matière brute, glanée au fil de ses pérégrinations : bois flotté, cailloux roulés par les flots, débris calcifiés, ... que les objets hors d'usage : tissus, cartons, jouets, boutons,.... Tous ces trésors alimentent sa création et réapparaissent transfigurés dans son travail.
Son œuvre fascine par sa drôlerie d'où le drame n'est pas absent, par ses couleurs tour-à-tour éclatantes et obscurcies, par ses formes déconcertantes mais familières. Ses peintures et ses sculptures sont un voyage dans les profondeurs insondables de l'être humain. Elles traduisent la singularité de son monde intérieur et entraînent le regard vers des espaces où tout devient possible.
Ses poupées-fétiches nous dévisagent les unes avec candeur et malice, les autres avec douceur et bienveillance. Certaines, ornées comme des madones, nous invitent au recueillement; d'autres, délicieusement provocatrices, nous font cadeau de leur légèreté grâce à leur expression suggestive. Ainsi Darédo nous emmène avec elle sur le chemin de la création. Libre à nous d'y flâner en suivant notre propre inspiration.
Odile Seilles.

DARÉDO – Dernières Expositions
Galerie d’Oc du 21 juillet au 16 août 2016
Festival d’art singulier courants d’ arts, Authon du Perche, juin 2016
Le Hang’ Art, Saffré 44, avril-mai 2016
Le Bocal Lodève 34, décembre 2015
Brin d’Art Pézénas 34, juillet 2015
Festival singulièrement vôtre, Montpellier 34, mai 2015

5.jpg

 

55.jpg

 
 

67.jpg

 

04167.jpg

 

 

 

 

05/07/2016

Alain Charbonnier sculptures sur bois

alain charbonnier,sculptures sur bois,expositions,médiathèque de narbonne,galerie d'oc

 

alain charbonnier,sculptures sur bois,expositions,médiathèque de narbonne,galerie d'oc

 

Les sculptures sur bois de Alain Charbonnier

La sculpture sur bois existe depuis la nuit des temps. Depuis toujours, l'homme est un sculpteur sur bois. Il ne cesse de réaliser, de créer et de décorer des objets à partir du bois, dans toutes les essences de bois.

Le sculpteur taille le bois afin de faire naître des motifs ou des formes. Deux techniques de sculpture peuvent être distinguées : la sculpture ornementale et la sculpture en ronde bosse. La première consiste à créer des reliefs sur une surface plane par enlèvement de matières. Cette technique permet de créer objets décoratifs, statues et sculptures monumentales. Le sculpteur ornemaniste utilise son savoir-faire pour décorer meubles et panneaux pour le mobilier et l'architecture intérieure.

Cliquez sur la photos.

Alain Charbonnier, Sculptures sur bois, Expositions, médiathèque de Narbonne, Galerie d'Oc,

25/06/2016

Mario Chichorro expose à la Galerie d'Oc du 23 juin au 21 juillet 2016

DSC04023 (Copy).JPG

 

 

MARIO CHICHORRO….UN IMMENSE ARTISTE

L’homme qui peignait l’utopie...

Son œuvre est immense. 3500 oeuvres, plus d’une centaine d’expositions en France et dans le Monde, à son actif… Les plus grands collectionneurs et musées ont acquis ses tableaux.

C’est un évènement, Chichorro expose à la Galerie d'Oc, à Lespignan, du 23 Juin au 21 Juillet.

Vernissage le 23 Juin à 18h30, en présence de l'artiste.

" Il pourrait être à la peinture contemporaine ce que le catalan Gaudi fut à l’architecture et au design. Ses facéties picturales, novatrices, déconstruites, fragmentées, peuvent apparaître comme autant de pastiches des Arts : Brut, baroque, primaire, contemporain et Naïf….

Mario est assurément un singulier personnage. Il ne se prend vraiment pas au sérieux ! De son Portugal natal, il conserve un délicieux timbre chantant. Sa chevelure argentée dévale en boucles jusqu’aux épaules. Le regard tendre s’accommode du petit sourire facétieux de celui qui a su préserver l’émerveillement de l’enfance…«En 1968 dans les rues de Perpignan, je défilais et manifestais. Je travaillais alors dans un cabinet d’architecte. Mon patron l’ayant appris m’a illico licencié, me traitant de révolutionnaire, d’anarchiste. »Relate, amusé Mario.

Le destin est imprévisible ! Ce fâcheux évènement a eu un effet bienheureux puisque Mario a alors réalisé son rêve insensé d'enfant: peindre ! Est-ce bien raisonnable pour une grande personne? Aujourd'hui encore, à 76 ans, l'artiste se joue des interdits.

ExpoChichorroJuin20162.jpg

ExpoChichorroJuin20166.jpg

ExpoChichorroJuin201614.jpg

ExpoChichorroJuin201634.jpg

ArticleMidiLibreChichorro-1.jpg

24/06/2016

Stéphane Cerutti Sculpteur a exposé à la Galerie d'Oc de Lespignan

Portrait3927.jpg

Stéphane Cerutti ou le rêve d'Icare

stéphane cerutti;galerie d'oc;lespignan; art singulier; sculptur


Comme nombre de créateurs de l'Art singulier, Stéphane Cerutti a commencé par étudier la sculpture classique. Mais en souffrant du carcan qu'elle implique, et rêvant de s'en libérer. Et voilà que le hasard l'a conduit un jour à visiter une grande exposition sur le thème de " La Boîte ". Il a alors " découvert " ce à quoi il aspirait intuitivement : des assemblages, des volumes variables, souvent fantaisistes, les notions d'intérieur et d'extérieur… toutes idées et libertés qui lui ont été une vraie révélation ! [...] Oeuvres en mouvement, élancées, ascendantes ; dont la forme, quelle qu'elle soit, évoque des oiseaux ; fragiles, vulnérables, antithèses peut-être des évidences de ses réalisations originelles. Et cette fragilité, cette vulnérabilité sont devenues le véritable moteur des créations actuelles. [...]
Commence alors une longue histoire d'amour entre lui et son sujet. Travail de fine ciselure au cours duquel il agit de manière à ce que chaque ligne, chaque cercle, chaque point… joue de la ligne, du cercle ou du point précédents. Il conforte par la façon de les entrecroiser l'impression ascendante de l'ensemble ; crée, entre les pièces, un lien indissoluble ; déploie toute sa fantaisie pour orner au moyen de sa pointe brûlante, ce bois encore impersonnel; le piqueter d'infimes pointillés, le guillocher de petites lignes brisées ou onduleuses, en fleuronner les angles, incruster de motifs géométriques les encadrements…
De questionnements en certitudes, de plaisir en jubilation, Stéphane Cerutti aborde les couleurs. Il va de soi, qu'hormis le pur contentement de les coordonner esthétiquement, il connaît celui de marier leur éclat en fonction des formes préalables, en des superpositions de rouges vifs, des encorbellements de surfaces flamboyantes, des marqueteries de jaunes éclatants, des aplats de bleu-pervenche ou de vert-jade… A ces quatre couleurs dont les combinaisons font exploser son univers, le sculpteur devenu peintre concède quelques nuances provoquées par des surlignages ; quelques variantes perdues dans les intrications des fonds ; quelques plages de blanc qui génèrent des contrastes, instaurent des équilibres, engendrent la "vie" des objets. Car Stéphane Cerutti possède au plus haut point le sens du mouvement : Et son but premier est de faire que ces assemblages soient des sculptures légères, aériennes certes, mais aussi ludiques.
Qu'elles soient des jouets, finalement, que chacun aimerait toucher ! Toucher ! Voilà la faveur insigne que fait ce créateur à ses visiteurs : car, autre volet de son oeuvre, il y a le son. La plupart des sculptures de Stéphane Cerutti sont sonores. [...]
Cette alliance de l'aspect et de l'air est donc primordiale dans son œuvre. Et peut-être le jeu de mots sur l'air (de l'atmosphère), et l'air (de musique) résume-t-il toutes les aspirations de l'artiste : Son corps est cloué au sol, mais comme celui d'Icare, son esprit prend son essor. Ses mains et son cœur transmettent son rêve, ses nostalgies à l'objet dont la beauté et la parfaite harmonie suscitent chez le visiteur même rêve, semblable nostalgie A ce dernier de briser le tabou, oser tendre la main et appuyer sur les touches adéquates pour entendre, exécuté pour lui, Au clair de la lune ou Cadet Roussel ou un fragment de musique classique…Saisir sa chance et jouir de toutes ses forces de cette rarissime occasion-celles des autres créateurs restant muettes, " interdites " car données " à voir " uniquement- de toucher, d'"écouter" des sculptures !

Jeanine Rivais

02/04/2016

Michel Pagnoux expose à la Galerie d'Oc jusqu'au 28 avril 2016

DSC03335.JPG

 

camera.gif

MICHEL PAGNOUX - COSMICTRIPS

Depuis plusieurs décennies, Michel Pagnoux explore le cosmos. Oh, pas à bord d’un vaisseau spatial ni derrière un télescope, non juste avec des crayons et des pinceaux. Face à la toile blanche, il se lance sans filet et explore sans relâche l’espace. L'espace de la toile, bien-sûr, mais aussi et surtout l'espace de l'esprit, cet espace que nous avons tous et n‘osons pas toujours visiter et explorer. Vissé à sa table de travail, le vaillant spationaute Pagnoux visite chaque jour ces contrées étranges ou familières et en ramène des images qu’il vous fait partager aujourd'hui. Espaces déroutants, improbables, formes molles, souples, élastiques, qui évoluent et s'interpénètrent sans vergogne au gré des lois de la nature, mondes de l‘infiniment petit ou de l’infiniment grand. Ses peintures sont un peu comme des cartes de cet espace intérieur, des clichés de reportages exclusifs dans ces terres inconnues ou du moins peu visitées.

L’auteur lui-même s’en émerveille et ne se lasse pas de les parcourir en souriant ....... ..Bon voyage.

 

6.jpg

3308 (3).jpg

3319 (3).jpg

3322 (4).jpg

16/02/2016

Marianne Delamarre Ancarno.

Marianne DelamarreAncarno.jpg

 

 

camera.gif

 

L'artiste

 Marianne Delamarre Ancarno nous fait l'honneur d'exposerà la Galerie d'Oc de Lespignan.

Elle sera présente le jeudi 3 mars 2016 pour le vernissage qui aura lieu à 18h30.

AfficheA4-2.jpg

 

ArticleMidiLibre 2 (2).jpg

Marianne Delamarre Ancarno
 Peintre originaire de la Martinique, autodidacte, j’arpente depuis quelques années le milieu artistique.
 Peindre est devenu pour moi une véritable passion, je me sens envahie d’une énergie débordante et inlassable, c’est devenu un besoin.
 Ma sensibilité pour la peinture me permet de laisser libre cours à mon imaginaire, dans une énergie à transmettre mes émotions, où l’on aime à y rêver, s’évader, s’envoler pour voyager dans la couleur.

 J’aime rendre visible les choses les mieux cachées
 La plupart de mes toiles où dessins sont instinctifs, au fur et à mesure que je mets la matière, d’autres couleurs apparaissent, et là ma toile se structure autour d’un jeu de courbes, de carrés, de ronds, de traits et autres dans des couleurs chatoyantes.

 J’aime travailler les teintes vives, c’est par des gestes spontanés que j’exprime mes émotions du moment.

 J’ai toujours été sensible aux couleurs, La peinture s’impose à moi comme un fabuleux moyen d’expression, les différentes ambiances, l’harmonie des couleurs fortes, le mouvement, l’équilibre, en un mot j’aime jouer sur les contrastes.
 Je suggère davantage que je n'impose ce qui me laisse un grand espace de liberté.
 Je malmène ma toile, je la gratte, je la raye, je la tache, je la racle, c'est entre elle et moi une véritable histoire d'amour.

Listes des expositions auxquelles j'ai participée et à venir


● ARTOULOUSE 2013- 2014
● ART EN VRAC SALIES DE BEARN 2014
● TOUGERS 2013-2014
● FESTIVAL COURANTS D'ARTS 2014-2015
● AUTOMNALE DES ARTS FRONTON 2015
● BIENNALE DE PEINTURE CESTAS 2014
● PAPILLON DE CARPENTRA 2014
● SALON DES ARTS PLASTIQUES DE L'UNION 2014
● SALON DES ARTS DE MONTBERON2014-2015
● SALON D'AUTOMNE DE SOREZE 2013-2015
● SALON ARTS ET CR2ATION DE SAINT-ALBAN 2014-2015
● SALON D4ART DE CASTELMAUROU 2014
● CHATEAU D'OLERON BASTION DE LA BRECHE 2015
● SALON DE SAINT-ANTONIN NOBLE VAL 2015
● EXPOSITION DE MALAUSE 16 ET 17 AVRIL 2016
● DESTOCK'ARTS LANTON 30 AVRIL AU 01 MAI 2016
● FESTIVAL DE BANN'ARTS 08 JUILLET AU 12 JUILLET 2016
● GALERIE D’OC LESPIGNAN 03 MARS au 31 MARS 2016

 

 

 

09/02/2016

Agenda et Programmation des expositions de la Galerie d'Oc 2016

Les artistes d'arts singuliers, insolites, inclassables qui désirent exposer  à la Galerie d'Oc de Lespignan en 2017 peuvent nous contacter.

Au 04 67 37 03 72

ou nous écrire 5 rue des Cyclamens 34710 Lespignan.

Mars2013RobotTentacules552.jpg

 

 Programmation Galerie D'Oc 2016.pdf

05/02/2016

tibili expose à la Galerie d'Oc en Janvier et février 2016

tibili

tibili65-(Copier).jpg

tibili voit le monde à sa façon, en couleur, des gens qui s'aiment, rient, dansent.
Monde réinventé fait de visages, de roulettes, d'oiseaux curieux ou de fleurs, qui finissent par nous ressembler, ce monde que nous oublions parfois, pris par la routine, le formatage.
Déconstruction, imagination, rêve d'un autrement.
Autodidacte, touche à tout, tibili démonte, remonte, soude, colle, et depuis 5 ans re-peint, toujours en couleurs, avec un oeil différent et des rires.
Il traduit ses états d’âme, plutôt que ce qu’il voit, il recrée sa réalité, ses rêves, comme le font les enfants avant qu’ils n’apprennent à faire des ronds Rons et des carrés Karés, avant qu’ils n’apprennent à copier des photos, avant qu’ils n’oublient qu’ils peuvent imaginer sans être jugés, être comparés et compartimentés.
Art Naïf ou Singulier, peu importe, ces appellations sont amenées à évoluer. Restera la créativité, l’envie de transmettre des sentiments…et surtout de la joie dans un monde qui en a si besoin aujourd’hui.

Expositions
2006 -Gaillard (74) Exposition collective
2012 - Caveau de la Yole (34)
2013 -Lieuran (34)
2013 -Corneillan (34)
2013 - Le Forum - Béziers (34)
2013 -Galerie d' Oc (34)
2013 - Caveau de la Yole (34)
2013 - Sérignan (34)
2013 - Cave de Maraussan Syndicat d’initiative (34) Sept. – Nov. travail avec les écoles
2014 - Suisse – Les Diablerets
2015 – Carcassonne - Travail avec des écoles de Poitiers et Béziers

2016- Galerie d'Oc de Lespignan Janvier -Février
Publication
2012-2013 - La bible des arts singuliers

14/11/2015

Michel Dérosier expose à la Galerie D'Oc du 12 Novembre au 10 décembre 2015

michel dérosier; galerie d'oc;exposition;Micmichel dérosier; galerie d'oc;exposition;hel Dérosier dessine et peint beaucoup, depuis plus de 30 ans : "C'était un besoin. Quand j'étais môme, je recopiais des couvertures de revues que je traitais à ma façon. Au début, je faisais des petits personnages en équilibre dans des décors très grands. Il y a 20 ans, je représentais tous mes personnages avec des têtes rondes, regardant le public". C'est un peu de lui-même qu'il représentait en équilibriste dans de vastes décors. Autodidacte, il a simplement appris le dessin industriel, qui lui a fait acquérir rigueur et goût de la propreté.
Michel Dérosier a appris à pratiquer en amateur la photographie, installant un laboratoire chez lui, maîtrisant la prise de vue et les techniques de tirage en noir et blanc. Avec un sentiment d'être parvenu rapidement au bout de ce qu'il pouvait exprimer. C'est donc à la peinture et au dessin qu'il s'est définitivement consacré, travaillant la gouache sur papier en grand format durant quelques années, poursuivant sur contreplaqué, jusqu'à peindre sur aggloméré des tableaux dépassant le mètre, en acrylique cette fois. "Quand je peins, je campe un décor, puis j'y place des personnages. Il n'y a pas de repentir possible". Il privilégie les fonds bleus : "c'est naturel, ça représente le calme".

Fada » de peinture, fortement impressionné par Bombois, Delvaux, Kafka, Kundera, Magritte, Prévert, Rousseau... Peintre autodidacte aidé par Bernard et Benvenuto, Michel Dérosier expose depuis 1978 dans différents salons et galeries, en France et à l ‘étranger, seul ou en groupe. Ses œuvres se trouvent en Allemagne, Angleterre, Espagne, France (collections particulières et Musée d’Art Naïf d’Ile-de-France), Italie et Pays-Bas. Michel Dérosier est membre de plusieurs groupements artistiques.

michel dérosier; galerie d'oc;exposition;

20/09/2015

Trosdene Expose à la galeried'Oc jusqu'au 15 Octobre 2015

Trosdene37.jpg

TROSDENE

PEINTURES NUMERIQUES

trosdene;peintures numériques,artssingulier,galerie d'oc,lespignan,hérault

 

Né en 1970 à Toulon, j'habite à Mérignac près de Bordeaux. Toutes mes peintures sont réalisées sur Paint. C’est le logiciel de dessin fourni sur tous les PC.

Je suis autodidacte. J'ai commencé à m’intéresser à Paint en 1990 au cours d’un séjour aux Etats-Unis. Pour la première fois, j'avais un ordinateur entre les mains et j'ai découvert ce petit logiciel simplissime à utiliser. C'était sur Paintbrush (ou MacPaint à l’époque), la version Mac.

Je faisais un peu de peinture et de dessin et j'ai été tout de suite très attiré par ce nouvel outil. Je suis rentré en France où je n'avais pas d'ordinateur pour prolonger l'expérience. J'ai donc continué à dessiner et à peindre de manière traditionnelle, plus ou moins convaincu par ma production... Je fréquentais assidûment la bibliothèque de la fac, davantage plongé dans les ouvrages d'art que dans ceux qui m'auraient permis de briller dans mes études de langues étrangères.

Et puis, 20 ans après mon premier contact avec le dessin numérique, j'ai découvert sur un ordinateur tout neuf que Paint, toujours aussi basique et génialement simple d'utilisation, avait évolué, offrant davantage de possibilités graphiques comme des lavis, des crayons de couleur, des pastels gras etc. J'avais abandonné toute activité graphique et artistique depuis longtemps. Je m'y suis remis. J'ai commencé à montrer mes dessins à mes proches, puis sur Facebook. J'ai reçu des encouragements qui m'ont motivé pour continuer. J'ai commencé à faire des tirages, des encadrements et une petite expo dans le centre social de mon quartier (Le PUZZLE à Mérignac) fin 2014.

C'est le médium qui a fait le peintre. Je ne me serais sans doute pas remis à peindre sans l’ordinateur. Pourtant ma culture picturale est très classique et s'arrête à l'art moderne et à l’abstraction du XXème siècle. Mes peintres de référence sont Picasso, Matisse, Dufy, Manguin, Bonnard, Bram van Velde, rien de très actuel...

J’aime les couleurs vives et franches. Pas électriques ou fluo comme on voit quelquefois dans la peinture numérique. Ma palette est plutôt limitée même si j’intègre de plus en plus de beiges, de mauves, de gris, de roses… Le numérique offre des facilités pour créer et retrouver sa palette d’une toile à l’autre. Parfois je travaille en noir et blanc ou en rouge et noir.

 

Trosdene8.jpg Trosdene7.jpg
Trosdene15.JPG Trosdene16.JPG
trosdene;peintures numériques,artssingulier,galerie d'oc,lespignan,hérault

17/07/2015

Caroline Cavalier expose à la Galerie D'Oc de Lespignan du 21 juillet au 20 Août 2015

 

galerie d'oc;caroline cavalier;art singulier;exposition;lespigna

galerie d'oc;caroline cavalier;art singulier;exposition;lespigna

 

Le vernissage aura lieu le jeudi 6 août, l'artiste sera présente pour vous recevoir.

 Née à Brive en 1971, Caroline Cavalier intègre l’académie des Beaux Arts de Brive en 1986.

En 1989, entrée à l’école des Beaux Arts de Perpignan.

Puis en 1991,elle intègre une agence de pub avec un diplôme de maquettiste.

A présent, elle se consacre exclusivement à la peinture.

Caroline Cavalier nous fait découvrir un univers colorés et joyeux, ses traits se rapprochent de la bande dessinée. Elle croque la vie du quotidien avec beaucoup de légèreté, de couleurs vives et de détails humoristiques.

Des toiles pleines de gaités à découvrir…

Croqueuse de le vie quotidienne Caroline Cavalier est une peintre dont l'univers n'est pas sans rappeler la bande dessinée. Teintée d'ironie, ses œuvres nous renvoient aux petits travers de la société où aux nôtres avec une dose d'humour et de bonne humeur. Prenez le temps de vous plonger au cœur de ses tableaux, vous y découvrirez qu'ils sont truffés de détails drôles, joliment observés pour nous faire rire de nos paradoxes. Bonne visite.

 Elève des Beaux-Arts de Perpignan, puis d’une école de Publicité, humoriste dans l’âme jusqu’à la caricature, bercée dans les expositions, une mère férue de poésie, un père pianiste et des parents proches acteurs de théâtre, il lui devient naturel de faire de la peinture sa vie, et sa passion.
Sur support bois, toile, papier, en petit ou grand format, sur commande ou en coup de cœur, Caroline Cavalier exprime en couleurs vives, harmonieuses, sa joie de vivre, sa fantaisie, son délire parfois, dans les paysages, les fresques humoristiques, logos, affiches…
Sa peinture ludique, dont elle s’amuse, naît d’idées qui jaillissent, bouillonnent et qu’elle doit canaliser, de faits d’actualité : la grippe porcine, le voile, les RTT, le trans-porc urbain, le rayon X, la banlieue s’enflamme, toréador prends garde, celui-ci s’enfuyant devant le taureau. Ses légendes sont dignes des chansonniers de jadis, son humour noir est gaiement, gentiment satirique, jamais méchant. L’artiste s’amuse de ses angoisses, croque les gestes de personnages représentés en volume.
Les tableaux rafraîchissants, malicieux de Caroline Cavalier sortent souvent des sentiers battus mais le trait fouillé, méticuleux est classique

artiste peintre, diplômée des Beaux arts de Perpignan, dont les oeuvres teintées d’ironie ne sont pas sans rappeler l’univers de la BD, intervient dans les cours et stages enfants et adolescents.

CAROLINE CAVALIER

06 août

Et oui « CAVALIER » comme le fameux Jean,  chef des Camisards, célèbre Gardois protestant insurgé,  qui  provoqua et tint souvent en échec les troupes du roi (Louis XIV)  avant de rejoindre les Anglais et mourir à Chelsea en 1740. Le côté rebelle nous plaît bien, le côté « traitre » un peu moins, mais nous revendiquons malgré tout ce (possible) ancêtre turbulent. Oui, autant le dire tout de suite Caroline est ma nièce, mais malgré toute la tendresse que je porte à cette très proche parente, ce n’est pas la raison qui à mes yeux justifierait ce billet. Caroline CAVALIER a du talent, un vrai talent d’artiste peintre, original, vivant, vibrant, insolent, d’aujourd’hui et c’est pourquoi j’ai envie de partager avec vous le bonheur que me procure sa peinture. Le fait d’habiter à deux pas du « CENTRE DU MONDE »  la fameuse gare de PERPIGNAN célébrée par Salvador DALI et d’avoir suivi les cours à l’École des Beaux-Arts de cette même ville a sûrement servi à épanouir ce talent. Même si son coup de crayon très personnel et son style BD avait tout de suite retenu mon intérêt, j’avais du mal à distancier un jugement objectif (peut-on être objectif en matière d’art ?) de l’affection que je lui portais depuis sa naissance. Mais en quelques années la conjonction de plusieurs paramètres  dans sa vie personnelle ont permis à son talent de s’exprimer pleinement et de s’épanouir. La liberté et le travail ont porté leurs fruits et je suis fière et heureuse de voir ses expositions se multiplier et ses oeuvres de plus en plus appréciées. Elle vient de connaître une première consécration « officielle » avec le choix de son affiche par la Région et le Conseil Général, pour la féria de MILLAS. La reconnaissance aide  à l’épanouissement des artistes et les encourage à développer leurs recherches (Je sais qu’on pourra toujours me rétorquer que Van Gogh a été au bout de son art, sans connaître de reconnaissance de son vivant…C’est pourquoi je parle de l’épanouissement de « l’artiste » aussi !!!) Caroline est de ceux-là. Elle porte un regard critique et très contemporain sur la société qui l’entoure sans jamais manquer d’humour (ce qui n’est pas toujours facile) saluons donc cette performance et souhaitons lui une longue et belle carrière picturale. Vous pouvez aussi aller faire un tour sur son site. caroline cavalier

Caroline CAVALIER

  • Née en 1971 à Brive
  • 1986 entre à l’académie des Beaux Arts de Brive ou elle suit l’enseignement de  Jacques Chevalier artiste peintre ami du sculpteur César
  • 1989  Entrée à l’école des Beaux Arts de Perpignan
  • 1991 Intègre une agence de publicité
  • Diplôme de  graphiste maquettiste
  • 1998 Exposition Espace Ouverture et Arts à Millas
  • 1999 Nombreuses expositions collective en Languedoc Roussillon
  • 2000 Exposition Espace ouverture et arts Millas
  • 2002 Exposition au Musée du Mas Carbasse à St Estève
  • 2004 Exposition au Théâtre de la complicité Festival Sirocco
  • 2004 Exposition à l’atelier des Arts à Perpignan
  • 2005 Exposition salon dépendances Perpignan
  • 2006-2008 Nombreuses expositions collectives
  • 2006 Exposition à « la casa lili »Laroque des albères
  • 2008 Exposition au restaurant « La picholina »Perpignan
  • 2009 Exposition au Bazart’café à Perpignan
  • 2009 Exposition restaurant « le 17″ Perpignan
  • 2009 Exposition au musée Mas Carbasse à St Estève 66
  • 2010 Exposition Agence Roussillonnaise  Perpignan
  • 2010 Exposition au « petit moka » Perpignan
  • 2011 Exposition à la galerie des deux clochers à St -Génis-des-Fontaines
  • 2011 Exposition à l’hôtel des vignes, festival flamenco Rivesaltes
  • 2011 Exposition au « Bistrot des crus » Perpignan
  • 2011 Exposition collective « eau source de vie » à la Maison de la Catalanité Perpignan
  • 2011 Exposition espace Oméga  St Marie la mer
  • 2010/2012 Exposition permanente à la galerie Art’tranche à Perpignan
  • 01/04/2012 Exposition à Alénya centre culturel
  • 01/05/2012 Exposition à l’espace Doisneau ,Perpignan
  • 01/05/2012 Exposition Cave Lhéritier à Rivesaltes
  • 01/06/2012 Exposition au Château Royal de Collioure
  • 05/08/2012 Création de l’affiche de la féria de Millas
  • 01/09/2012 Festival d’art singulier « Avis de pas sage » Saint Cyprien
  • 12/10/2012 Exposition au Petra’s Café Perpignan
  • 21/06/2013 Réalisation d’une oeuvre en direct
  • Ouverture de l’Atelier ACC  17, av du canigou 66170 St Féliu d’Avall
  • 21/03/2014 Exposition à « la cuisine tout simplement » Perpignan

 

galerie d'oc;caroline cavalier;art singulier;exposition;lespigna

 

28/06/2015

Dina Madalina expose à la Galerie D'Oc de Lespignan jusqu'au 21 juillet 2015

Madalina Dina

galerie d'oc,madalina dina; exposition

A découvert La Rochelle il y a quelques années, à l'occasion d'un séjour chez un cousin de Niort. Coup de foudre ! Elle s'y est installée en 2005, juste après les Beaux-Arts. À Périgny, elle a posé son chevalet dans « un coin de cuisine ouvert sur le salon ». « Je n'ai pas encorrre d'atelier », dit-elle en roulant musicalement les « R » de sa langue maternelle.

Un rouge de velours

Madalina la Roumaine s'est fait connaître des Rochelais, et des touristes, sur le stand qu'elle tient chaque été, cours des Dames. Très vite, ses toiles flamboyantes et poétiques ont séduit les passants. Les rouges s'y étalent généreusement. « Un rouge vibrant, de velours, qui habille mes personnages », explique Madalina, qui signe Dina, dans le coin gauche de ses tableaux. « Ce rouge parle aussi de mes racines, mes toiles portent le cachet de mes origines, comme un grand rappel du monde d'où je viens. »

Elle vient de Slatina, petite ville du sud de la Roumanie, où son ancienne institutrice a gardé ses dessins d'écolière. Car la petite Madalina était très douée. Ainsi qu'en témoigne le talent de Dina. Cela n'a pas échappé à l'éditeur anglais de Hogs Back Books, qui a flashé sur ses toiles, un jour de l'été 2007. C'est ainsi que Dina a reçu sa première commande pour illustrer un conte pour enfants. « The Robot who couldn't cry » (« Le robot qui ne pouvait pas pleurer ») vient de paraître à Londres. Déjà, la jeune femme travaille pour un deuxième livre, prévu pour Noël.

Dina, qui a conquis ses lettres de noblesse (elle a notamment exposé à la Biennale d'art contemporain de Florence en 2009), est très ingénieuse. En avril dernier, dans un restaurant de La Rochelle qui accueillait sa soirée performance, elle a peint « en direct » pendant deux heures puis vendu sa toile aux enchères. L'œuvre a trouvé preneur à 300 euros. Auparavant, Dina avait réalisé un petit dessin, unique, pour chacun des 40 clients du restaurant. Le chef, lui, a signé une autre œuvre : le dessert, préparé spécialement ce soir-là pour Dina et inspiré de sa série « Rois et reines ».

Dina628.JPG

Dina633.JPG

Dina630.JPG

Dina1631.JPG

galerie d'oc,madalina dina; exposition

01/06/2015

Arnaud Labarge expose à la Galerie D'Oc de Lespignan ses sculptures, il est accompagné par Thierry Gabriel graveur et Jean-François Caudry peintre

art singulier,arnaud labarge sculpteur,jean-françois caudry peintre,thierry gabriel gravures

Arnaud Labarge   

Cliquez pour voir les photos


Installé à Villeneuve les Maguelone, c’est dans un environnement naturel préservé que je collecte mon matériel de prédilection oublié par l’homme. Mes créations sont empreintes de cette démarche écologique souvent détournée dans une intention humoristique. L’artiste construit un univers singulier s’entourant d’anciens matériaux en acier, en utilisant la mémoire et les formes de ceux-ci. L’esthétique et l’imaginaire sont les priorités dans ses sculptures à travers une quête itinérante dans les campagnes ou des lieux

insolites. L’outil visuel inspiré est prélevé dans la masse de tous les objets oubliés, reformés, sortis du grenier…. Ainsi la vitalité insufflée aux sculptures affiche une liberté d’expression et une esthétique propre d’une grande puissance. Ce langage créatif trouve dans la liberté artistique et la culture populaire authenticité et dynamisme. Les œuvres proposées, poétiques et engagées permettent une réflexion sur notre environnement et sa protection. Etablir un lien social, éducatif, créer une passerelle entre l’art et l’environnement. L’artiste nous propose pour cette occasion un parcours atypique bouleversant ainsi la notion et le statut de l’œuvre d’art.

EXPO 2012

Cugnaux (Toulouse)

Prix du Jeune Public

Bannes (Ardèche)

Festival National des

Arts Singuliers

Babel Med (Marseille)

Création et présentation

des Barques Musicales.

Projet interactif, participation du public 

Réalisation d’une sculpture sonore

Commande pour le

Festival Saperlipopette du plasticien

Marc Callas de Montpellier

Acquisition d’un banc public

Mairie de St Jean de Védas

Réalisation d’une fresque d’inspiration végétale 

Galerie Mécénat Montpellier

Vente d’œuvres autour du

thème de l'univers musical

(Milan- Italie)

Musée Régional

d’Art Contemporain

Acquisition d’une œuvre

pour l’espace public

par la Ville de Sérignan

EXPO 2013

Mairie de Puteaux

Journées du

Développement Durable

Braderie de l’Art à Roubaix

Une œuvre passe la

frontière pour la Suède...

Pollutec à Lyon

Parc de Villepinte

Galerie Luxembourg

Era Mondi Invest

Chai du Terral

St Jean de Védas

Festival D’Art à Bannes Ardèche

Exposition à St Amand

Massif Central

Deux œuvres déménagent

en Suisse et en Italie...

Interventions en structures

solidaires - Cultures du Cœur

 

EXPO 2014

 

Woods Factory

Intervention urbaine

Paris Université

Cergy-Ponthoise

Up Recycling days

Lilles Art-Up

Grand-Palais

Pollutec Paris

Porte de Versailles

Agen Inauguration

Cinéma Alternatif

Les puces d’art Salascq

Exposition

La Villa des Arts Sète

Exposition collective

Galerie Dock Sud à Sète

Silk Gallery 34 Exposition

Festival SEVE Ecologie

et Environnement

Château de Grammont

Braderie de l’Art à Roubaix

EXPO 2015

Hangar 119 Exposition

Galerie à Fanjeaux

Maison Pour Tous

Intervention Art Plastique Scolaire

Les Jardins de Redounel Oct. 2015

Exposition Au Coin Romantique

Zanga Carcassonne mars 2015

Exposition

JAM Montpellier Scène Jazz

Exposition instrument de musique métal

Exposition permanente Sérignan Château Vargoz

Contact :

Tél : 06 23 11 14 1806 23 11 14 18

Mail : arnaudlabarge@yahoo.fr

Adresse : 252 Rue du Grau

" Résidence Lake City 2

" 34280 CARNON

www.arnaudlabarge.fr